• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » MESSAGES MEDIUMNIQUES » 17/04 : Laisser place à la réflexion

17/04 : Laisser place à la réflexion

Publié le 17 avril 2022 à 08:17

 Bonjour amie, le calme après la tempête. Les sentiments exacerbés sont arrivés à leur paroxysme.

   Aujourd’hui le temps est venu de laisser place à la réflexion vraiment, d’affronter les choses, les événements avec le recul, voir ce qu’il faut garder, voir ce qui peut et doit être amélioré, et surtout se débarrasser une fois pour toutes de tous les sentiments inutiles, faux que vous entretenez, soit pour ne pas voir... ne pas entendre... ce qui vous préserve de tous les problèmes extérieurs, du moins le pensez-vous.

   Aujourd’hui, maintenant, arrêtez de prendre ce que vous entendez, voyez, pour argent comptant. Ne vous fondez pas dans la masse, la masse peureuse toujours prête à rejeter les fautes sur les autres.

   Ceci vaut pour tout le monde, pour les sept milliards d’individus ne formant qu’une seule cellule, qu’une seule énergie, qu’un seul égrégore.
Mais qui veut s’affranchir de cela veut n’agir qu’à sa guise, et ce faisant déstabilise ce bel ensemble.
   Ici et là les voix discordantes font tache, font tanguer cette énergie qui, si elle était mise au service de tous vous apporterait la paix et le réconfort dont vous avez tant et tant besoin.

   Vous êtes dans une démarche schizophrène, d’un côté vous voulez le bonheur, la sérénité, de l’autre vous ne vous accordez que la tristesse, la souffrance. Sept milliards de "docteur JEKILL et mister HYDE" !  

 Vous rendez-vous compte du dilemme que vous vous imposez ?
  Vous rendez-vous compte de la peine que vous nous infligez ?

   Nous essayons par tous les moyens de vous faire prendre conscience de ce que vous êtes en train de produire et reproduire… Mais à peine avons-nous fini d’un côté que cela repart de l’autre ! Heureusement que nous avons l’éternité ce qui n’est pas le cas pour vous, du moins pas encore. Il serait souhaitable que vous gardiez cela à l’esprit.

   Nous ne renonçons pas car comme il vous l’a été dit à maintes reprises, malgré tous vos défauts, nous vous aimons et souhaitons ardemment vous faire prendre conscience que ce que vous faites ici et maintenant aura des répercussions dans vos vies futures. Méditez, ayez cela dans un coin de votre esprit avant de parler et d’agir.
   Si vous doutez, demandez-nous.
                       Amen 

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.