• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog
Semaine 46 2021

Les fluides ; propriétés et nature : les guérisons

Le fluide universel est, l'élément primitif du corps charnel et du périsprit, qui n'en sont que des transformations. Par l'identité de sa nature, ce fluide, condensé dans le périsprit, peut fournir au corps les principes réparateurs ; l'agent propulseur est l'Esprit, incarné ou désincarné, qui infiltre dans un corps détérioré une partie de la substance de son enveloppe fluidique. La guérison s'opère par la substitution d'une molécule saine à une molécule malsaine. La puissance guérissante sera donc en raison de la pureté de la substance inoculée ; elle dépend encore de l'énergie de la volonté, qui provoque une émission fluidique plus abondante et donne au fluide une plus grande force de pénétration, enfin, des intentions qui animent celui qui veut guérir, qu'il soit homme ou Esprit. Les fluides qui émanent d'une source impure sont comme des substances médicales altérées.

Lire plus »

Les rencontres de ceux qui s'aiment

Un des mystères les plus poignants est celui de la rencontre des êtres, de leurs amours spontanées, de leurs haines qui naissent sans cause, rien que par la vue du contour physique, rien que par l'audition des syllabes d'un nom. Quelle est cette prédestination qui pousse l'un vers l'autre deux créatures habitant des pays éloignés, appartenant à des races et à des milieux différents ? Quels sont ces choix, en quelque sorte obligatoires, qui font aimer l'un plutôt que l'autre, souvent en dépit des intérêts et des puissantes coalitions des familles ? Pourquoi, quand on s'est refusé au signe occulte de la prédestination, éprouve-t-on ce sentiment de destin manqué, ce déchirement de regret qui dure toute la vie ? Celui qui jette un regard en arrière sur le tableau de ses amitiés et de ses amours passées, qui regarde de loin le jeu des présences successives, a le sentiment qu'à certaines minutes sentimentales de l'existence, sont apparus ceux qui devaient apparaître, se sont éloignés ceux qui devaient laisser leur place à d'autres. Et cela se passe comme si les êtres obéissaient à un signal et en vertu de la correspondance des événements, se mettaient en marche vers nous, lorsque le moment était venu.

Lire plus »

L'éveil de la solidarité

La solidarité est bien véritablement une loi naturelle sur les modalités de laquelle il importe, tout particulièrement, de retenir l'attention. Tous les êtres humains seront un jour forcés de suivre les règles qui découlent de la loi générale régissant la Création tout entière et l'étude attentive des modalités diverses de cette loi d'équilibre et de stabilité doit les conduire à la compréhension de plus en plus large, de l'admirable mécanisme universel.

Lire plus »

L'humilité

L'orgueil et l'ambition seront toujours une barrière entre l'homme et Dieu ; c'est un voile jeté sur les célestes clartés et Dieu ne peut se servir de l'aveugle pour faire comprendre la lumière. Ne demandez pas au dictionnaire une définition de l'humilité ; vous ne l'y trouveriez pas. Ou plutôt vous trouveriez une définition de l'humilité d'hier, mais non la définition de l'humilité de demain. 

Lire plus »
Semaine 45 2021

L'ordonnancement de la volonté

Les Esprits des incarnés forment des groupes sympathiques en vertu de leurs tendances, de leurs relations antérieures et de leur degré d’avancement. Ces groupes aiment à s’incarner ensemble et forment ici-bas les familles bien unies. Si tous les membres d’une même famille progressent également durant cette existence, ils se retrouvent encore plus après leur mort. Si un Esprit d’un avancement égal, mais étranger à la famille s’y est réincarné, il en augmente le nombre et y est accueilli avec joie. Mais un Esprit mauvais qui y pénètre y est reçu comme un étranger et n’arrive pas à y conquérir sa place. Si au contraire, un Esprit supérieur ou plus avancé entre dans une famille arriérée, il excite l’étonnement parfois la jalousie. On voit par là l’enchaînement des existences successives et la constante communion qui existent entre les Esprits des désincarnés et les esprits incarnés par le trait d’union formé par les guides que ceux-ci se sont donnés, qu’ils ont librement demandé et accepté au moment de la réincarnation. Cette continuation de l’existence sur deux plans différents est bien propre à nous donner la clef de l’énigme que constituent à nos yeux les phénomènes d’antipathie et de sympathie.

Lire plus »