• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » Texte psychographié : l'obsession et le parasitage

Texte psychographié : l'obsession et le parasitage

Publié le 5 août 2022 à 08:23

 Nous allons vous entretenir de l'obsession. Obsession que certains ont à travers le temps appelé possession lorsque les cas étaient lourds. Qu'il s'agisse d'obsession ou de possession les cas sont les mêmes : il s'agit d'influence d'esprits dans la vie des êtres incarnés.
Cette interférence peut aller du simple au tragique.
Interférence bien souvent orchestrée par des anciens comparses de vies passées qui ont décidé pour une raison ou une autre de s'en prendre à la personne à qui ils en veulent.
Cette attirance, ce lien, va faire que la personne va se trouver indisposée dans sa vie de tous les jours car il s'agit bien entendu de colère, de haine, de rancœurs qui les animent. Il y a d'autres raisons, mais elles ont toutes un point commun c'est d'être animées par de mauvaises raisons.
La personne qui subit cette obsession dirons-nous le ressent ou pas.
Elle s'en trouve dérangée de toute manière. Le processus obsessif peut même les rendre malades sans qu'elles s'en doutent. Elles chercheront à se soigner, mais rien n'y fera. Soignez l'obsesseur et vous soignerez la personne. Réformez-vous et vous n'aurez pas affaire à eux. Donnez de votre temps pour vous informer sur les procédés qu'utilisent ces personnes pour venir à bout des manigances.
Elles auront toujours la possibilité de vous atteindre si vous leur en donnez l'occasion, d'où la raison pour laquelle la réforme est le meilleur des boucliers.
Réformez-vous et peut-être auriez vous la chance qu'ils se réforment de concert avec vous.
Donnez-leur cette chance de voir que vous avez changé pour qu'ils décident d'en faire autant.
Donnez-vous cette chance et donnez-la leur aussi, il n'y a pas de hasard s'ils sont là, c'est que vous leur avez demandé de venir à un moment ou a un autre sinon Dieu n’aurait pas permis qu'ils agissent sur vous.
On se demande toujours ce qui nous arrive après coup, mais c'est avant qu'il faut penser aux conséquences.
Comme nous vous le disons souvent, nous ne pouvons pas agir à votre place. Nous pouvons vous conseiller fraternellement mais le travail est à faire par vous.
Nous vous aimons et sommes heureux de vous voir décidés à la réforme et donc à l'éloignement des esprits obsesseurs. 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.