• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » L'honnêteté, anecdote

L'honnêteté, anecdote

Publié le 17 juin 2022 à 08:32

On raconte qu'en Chine, environ 250 ans avant la naissance du Christ, un prince de la région nord du pays était sur le point d'être couronné empereur, mais, selon la loi, il devait se marier. Sachant cela, il décida d'organiser une « dispute » entre les filles de la cours ou toute personne qui se trouvait digne de la proposition. Le jour suivant, le prince annonça qu'il recevrait toutes les prétendantes lors d'une cérémonie spéciale et qu'il leur lancerait un défi. Une vielle femme, servante au palais depuis de nombreuses années, en entendant les commentaires à propos des préparatifs, sentit une légère tristesse car elle savait que sa jeune fille nourrissait un profond sentiment d'amour pour le prince.

Quant elle rentra chez elle, elle raconta l'histoire à sa fille et s'étonna d'entendre que celle-ci désirait participer à la célébration. Incrédule, elle lui dit: Ma fille, qu'est ce que tu vas aller faire là-bas? Toutes les filles les plus belles et les plus riches de la cour seront là. Tire toi cette idée insensée de la tête, je sais que tu souffre mais ne transforme pas cette souffrance en folie. Et la fille répondit: Non chère mère, je ne souffre pas et je suis encore moins folle, je sais bien que je ne serais jamais choisie, mais c'est une grande opportunité d'être près du prince même si c'est pour quelques instants cela me rendra déjà heureuse.

Le soir, la jeune fille arriva au palais. Toutes les plus belles femmes étaient présentes, avec les plus beaux habits, les plus beaux bijoux et avec les intentions les plus déterminées. C'est alors que le prince annonça le défit: Je donnerais une graine à chacune de vous. Celle qui en six mois me ramèneras la plus belle fleur deviendra mon épouse et impératrice de la Chine. La proposition du prince ne reniait pas les traditions de ce peuple, qui valorisait la spécialité de « cultiver » les choses que ce soit les coutumes, l'amitié, les relations, etc...

Le temps passa et la jeune fille qui n'avait pas vraiment de grands talents en jardinage, prenait soin de sa graine avec patience et douceur. Elle savait que la fleur serait aussi belle que son amour et qu'elle ne devait pas se préoccuper du résultat. Trois mois passèrent et rien n'était sortit. La jeune fille avait tout essayé, elle avait utilisé toutes les méthodes qu'elle connaissait mais rien ne poussait. Jour après jour elle sentait son rêve s'éloigner mais son amour était toujours de plus en plus fort. Les six mois passèrent et toujours pas la moindre pouce à l'horizon.

Consciente de son effort et de son dévouement dit à sa mère que, indépendamment des circonstances, elle retournerait au palais le jour convenu et ne prétendrait à rien si ce n'est quelques moments en compagnie du prince. Elle était là à l'heure avec sont vase vide et évidemment les autres prétendantes avait des fleurs toutes plus belles les unes que les autres, de toutes les formes et toutes les couleurs. Elle en restait bouche bée, c'était la plus belle scène qu'elle n'avait jamais vu.

Finalement le moment tant attendu arriva et le prince observa chacune des prétendantes avec beaucoup d'attention. Après les avoir toutes vues, il annonça le résultat: c'était la jeune fille qui sera son épouse. Toutes les personnes présentes étaient indignées par ce choix. Personne ne comprit pourquoi il avait choisit la seule qui n'avait rien cultivé. C'est alors que le prince leur expliqua calmement: cette fille fut la seule qui cultiva la fleur qui l'a rendu digne d'être impératrice. La fleur de l'honnêteté car toutes les graines que je vous aie donné étaient stériles. L'honnêteté est comme une fleur tissée de fils de lumière qui illumine celui qui la cultive et répand la clarté autour d'elle

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.