• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Texte psychographié : aux bons citoyens

Publié le 29 avril 2022 à 08:29

Evoquons le devoir de tout citoyen.
Beaucoup de français se disent bons citoyens ; hélas ! On n’est pas un bon citoyen lorsqu’on
n’est pas capable de faire le moindre petit sacrifice. N’entend-on pas souvent un frère dire à
son frère : « Mon ami débrouille toi, j’ai assez à faire pour moi ; tu es assez grand pour faire
ce que tu as à faire ». Cette réponse est-elle d’un bon citoyen ? Si, dans les actes de la vie
courante, l’homme se montre aussi mesquin, comment voulez-vous qu’il accomplisse des
actes généreux exigeant quelques sacrifices ? Autour de l’homme, il est vrai, il n’y a que vices
et imperfections. Ce n’est pas en regardant la Terre qu’on s’élève, mais en regardant le Ciel.
Que de conflits, que de basses passions absorbent la force humaine ! Si l’homme comprenait
mieux, il serait capable, dans certains cas, d’accomplir des miracles. Il est navrant de
constater que l’homme déploie beaucoup plus de force pour accomplir de mauvaises actions
que pour en faire de bonnes. Il est vrai que la pente du mal est glissante, elle est facile et elle
fascine.
Si l’homme est capable de donner, en tant que bien, l’effort qu’il a fait dans le sens mauvais,
vous verriez une grande transformation s’accomplir ; les idées seraient plus saines et votre
santé s’en ressentirait, car vous ne respirerez plus les miasmes malsains attirés par les pensées mauvaises ; tout serait plus clair et tout serait mieux.
Ne constate-t-on pas journellement, entre des époux qui devraient être unis, des discussions,
des mésententes ! Pour un rien, pour une peccadille, on les entend dire : « Je divorcerai ! »
Paroles jetées au vent par des insensés qui n’en connaissent pas la portée. Ils ne savent pas
qu’elles arrivent à prendre corps, à les envelopper et à faire d’eux des instruments sans
volonté, ballottés dans tous les sens.
Pour être bon citoyen, il ne faut pas être répréhensible dans sa famille, c’est là le point de
départ. Si vous êtes louable dans les petites actions, vous le serez dans les grandes ; mais il ne faut pas vouloir accomplir de grandes choses avant d’en avoir accompli de petites, car vous risqueriez fort de rester en route. Essayez de faire face à toutes les exigences de votre vie courante avec mesure et pondération, et réfléchissez toujours avant de parler


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.