• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Texte psychographié : les ravages de l'orgueuil

Publié le 28 avril 2022 à 08:19

L’orgueil est une plaie sociale. C’est plus souvent par orgueil que par bonté que l’on
accomplit le bien.
L’homme foncièrement orgueilleux piétine son frère pour prendre sa place et y étaler ses
capacités. S’il a de la fortune, il écrase de son mépris ceux qui n’en ont pas et leur fait un grief
de n’avoir pas su se sortir d’embarras.
L’homme capable, mais simple et modeste, agit tout différemment ; il va au devant de ceux
qui, intellectuellement, sont moins favorisés que lui et, s’il les occupe, leur dit avec bonté : «
Grâce à votre collaboration, nous avons pu faire un travail plus rémunérateur, j’en suis très
heureux ». Et les employés, surpris, penseront : « Comme il est bon de nous attribuer des
qualités que nous n’avons pas, nous allons nous appliquer à le seconder davantage ! » Croyez
bien que ces hommes réfléchiront et, le lendemain, en se mettant au travail, leur clairvoyance
qui, hier, était restreinte, s’élargira ; ils verront les choses sous un jour nouveau parce qu’ils
auront un stimulant. Tandis que s’ils s’entendent dire à chaque instant : « Vous êtes des
incapables, vous ne comprenez rien », ils deviendront de plus en plus craintifs, se méfieront
de leurs propres pensées et ne parleront que lorsque les besoins du travail les y obligeront.
L’accueil froid, sévère et injuste aura fermé ces âmes, au lieu de les aider à s’épanouir.

On ne doit jamais être orgueilleux de son savoir ; l’étape terrestre terminée, est-on sûr de
revenir sur la Terre avec les mêmes facultés ? Non ! Rappelez-vous simplement, mes amis,
que l’orgueilleux est durement puni.
L’orgueil et l’égoïsme se donnent la main ; ce sont deux défauts qui ne se séparent pas. Quand
un homme est orgueilleux, il est égoïste. Son orgueil insensé ne lui fait voir que ce qu’il fait et
il ne se rend pas compte des efforts et des mérites des autres.
N’écrasez jamais de votre mépris l’être simple qui vous coudoie, mais pensez que son
intelligence, peu développée aujourd’hui, peut vous surpasser demain.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.