• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Texte psychographié : aux bons français

Publié le 27 avril 2022 à 08:29


Salut, ô France, Patrie vénérée !
Salut, mes amis, vous qui aimez le travail !
Salut partout à vous qui restez sur la brèche !
France, ton nom retentit de toutes parts ! Partout on t’acclame, partout on réclame la même
Liberté, et les Génies célestes qui ont soutenu la France au moment où le vent de Liberté
soufflait sur elle, répondront à l’appel des patries opprimées !
L’appel d’un peuple opprimé doit trouver écho dans le cœur de tout citoyen français car il doit
se dire : « Si je jouis de la Liberté, il serait égoïste d’en jouir seul et de laisser sans aide et
sans secours les patries qui la réclament !
Il ne faut pas que le cœur français se ferme, mais qu’il se fasse plus grand au contraire. Il ne
faut pas que l’élan de 1914 reste stérile, mais qu’il reste gravé dans tous les cœurs ! Partout où
l’on lutte, partout où l’on souffre, vous devez être prêts à répondre en bons français !
Dans le travail, ne cherchez pas à travailler que pour vous, mais regardez au contraire, ce que
votre effort fera pour la collectivité. Trop souvent, malheureusement, on entend dire : « Je
travaille pour moi, que les autres se débrouillent ! » On ne devrait jamais émettre de
semblables paroles, elles sont dignes d’un égoïste, mais non d’un cœur généreux ! Que faites-vous des mots : Fraternité, Solidarité ? Ils doivent unir tous les êtres dans le même effort pour
soutenir la société.
En soutenant la société, vous soutenez la Patrie. S’il me fallait encore revenir et sacrifier ma
vie pour la collectivité, je le ferai sans me plaindre, car le passage terrestre ne compte pas ou
si peu dans les vies successives.
Au lendemain des grands sacrifices, vous serez peut-être obligés d’envisager l’avenir avec
d’autres idées. Ceux qui voudront tout garder pour eux seront obligés de donner une grande
partie du patrimoine accumulé facilement. Hélas, sur les ruines de la guerre, beaucoup ont fait de la spéculation. De tels calculs ne sauraient durer plus longtemps, ils auront un terme et il approche.
Au moment du devoir, citoyens français, soyez présents ! Ce que vous appelez sacrifice n’en
est pas, s’est la justice qui s’exécute.
Aimez le drapeau et ne lui faites jamais de tâches. Beaucoup d’amis veillent et voient tous vos
actes. Souvenez-vous


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.