• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » Texte psychographié : la foi

Texte psychographié : la foi

Publié le 24 avril 2022 à 08:17

La Foi est ce flambeau puissant qui devrait éclairer tout être humain ! Sans la Foi, rien n’est
possible !
Sans la Foi, on ne vit que pour assouvir ses passions, pour satisfaire la matière !
Sans la Foi, on vit une vie terne !
Combien de penseurs, combien de maîtres ont terni leur science parce qu’ils n’avaient pas la
Foi. Leurs Œuvres grandioses, qui auraient dû resplendir, ont été voilées par le manque de
Foi.
Générations futures, hommes de l’avenir, montrez en toute circonstance que vous avez la
Foi !
Créez des œuvres avec la Foi !
Faites le bien avec la Foi !
Répandez l’exemple avec la Foi !
Avec la Foi, on possède la patience. Sans la Foi, on devient irritable, on se révolte, on trouve
la société mal organisée, ses semblables détestables ; on se fait une vie insupportable et, de ce fait, on rend la vie autour de soi insupportable.
La Foi, ce flambeau lumineux, devrait éclairer toutes les consciences et tous les actes qu’un
homme accomplit dans la période de sa vie terrestre.
Pourquoi fait-on des actes répréhensibles, condamnables, même chez certains spirites ?
Pour se dire propagateur de la Foi, il faut donner l’exemple et faire en sorte de n’avoir à
rougir d’aucun acte. Pour se dire Spirite, il faut que les actions confirment les paroles, sinon
les paroles restent stériles parce qu’elles ne sont pas soutenues par l’acte lui-même.
Il est plus difficile d’être Spirite en actes qu’en paroles. Dans ce cas il est plus sage de peu
parler et de bien faire.
Pourquoi certains d’entre vous montrent-ils tant d’impatience lorsqu’une chose qui devait
arriver n’arrive pas ou est simplement retardée ? Et pourquoi se récrient-ils très haut à la
moindre petite injustice qui leur est faite ?

Parce qu’ils ne sont pas encore Spirites. Le vrai Spirite doit recevoir les injustices sans
murmurer, et il ne doit entendre que ce que son ennemi pourrait dire de bien. Alors il verra en
son ennemi un autre homme, il ne verra que le bien qu’il fait et il deviendra ferme, parce qu’il
travaillera à arracher et à détruire la cause du mal en lui et à faire jaillir le peu de bien qui y
reste caché.
C’est la Foi qui vous dit cela. Avec la Foi vous traverseriez les plus terribles difficultés sans
que jamais votre visage en soit assombri. Votre vie n’aurait pas de mérite si elle n’était pas
semée de peines, d’embûches qui vous rendront plus expérimentés, plus forts et feront de
vous des hommes émancipés qui poursuivront leur route dans des régions bien heureuses.
C’est après avoir passé par toutes les étapes de la souffrance, des luttes et des calomnies que
l’on arrive au sommet des hautes félicités.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.