• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Texte psychographié : pour la France

Publié le 17 avril 2022 à 08:25

France ! Je me reporte en 1914. C’est à ce moment-là, à la veille, hélas, du drame qui allait se dérouler, que l’on crut bon de me supprimer la vie terrestre. Mon âme toute entière vécut les années terribles que mon pays traversa. Je restai fidèle au peuple qui, d’un seul élan, répondit à l’appel du drapeau. J’aurais pu, certes, par mes idées et par certains secrets que je connaissais, entraver les maîtres spéculateurs du peuple et de la nation entière. C’est sans haine contre eux, croyez le, que je viens aujourd’hui vous dire ceci : « J’aurais voulu à la France, des institutions justes et nobles. Malheureusement, lorsqu’un être aime la justice, il n’est pas compris, il n’est pas assez facilité, pas assez aidé. On l’entrave, on cherche à le paralyser. Insensés ! Que vous êtes, vous ne comprenez pas que ce sont des valeurs, des aides précieuses que vous voulez arrêter dans leur marche en avant !
Heureusement que l’on n’arrête pas ainsi la soif de liberté et l’activité incessante de tout un pays : ce serait injuste, ce serait prétendre arrêter le progrès, et ce serait vouloir arrêter Dieu lui-même.
« Hommes mal inspirés, vous ne pouvez pas aller jusque-là ! Il y a des limites qui vous arrêteront ! Les génies actuels seront plus libres que leurs aînés, car les sacrifices faits ne sont pas vains : ils offrent une facilité à ceux qui suivent les traces et les bons exemples des aînés.
« C’est pour vous que j’ai travaillé, pionniers ! et c’est pour l’avenir des générations futures que j’ai voulu voir grandir la France, que je la veux noble et libre ! Par son exemple, elle saura se faire aimer de tous ! Hâtez-vous, mes amis, et donnez tout votre effort pour le progrès incessant et la réelle liberté !

 

 

Texte dicté par un esprit de la guerre de 14/18


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.