• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Texte psychographié : la femme est l'égale de l'homme

Publié le 12 avril 2022 à 09:08


J’ai été choisie pour me manifester dans votre société et je suis très sensible à l’honneur qui m’a été fait. La femme jouera t’elle un rôle dans la société future ? N’en doutez pas ! Le cerveau de la femme est l’égal de celui de l’homme. Dieu les a créées de même. Il a voulu que l’homme et la femme se soutiennent et se consultent sur toutes les questions, soit sociales, soit politiques.

Pourquoi l’homme a-t-il écarté la femme de ces attributions là ? Parce que la femme n’a pas paru posséder le sérieux voulu, ni comprendre le rôle qu’elle aurait eu à jouer et, plus l’homme a avancé, plus il a considéré la femme comme un jouet, se contentant de lui apporter quelques frivolités et de lui raconter quelques potins. C’est tout : c’est bien peu hélas ! Un retard s’en est suivi dans l’évolution de la femme et dans l’union de ces deux êtres qui n’ont pas su se comprendre. L’un et l’autre n’ont pas eu la grandeur d’âme de se dire : « Si Dieu nous a unis, c’est pour collaborer ensemble à tous les travaux ! »
Qu’est-il arrivé alors ? C’est qu’en tenant les femmes à l’écart, les lois que les hommes ont établies sur la Terre n’ont pas été justes, puisque pour être justes, d’après la volonté divine, il faudrait que l’homme et la femme les discutent ensemble.
L’homme ne devait pas monter seul ; si sa compagne était moins intelligente que lui, il devait s’appliquer à développer son intelligence et, au lieu de cela, il l’a négligée.
Mais si l’homme n’a pas fait son devoir, la femme ne l’a pas fait non plus ; elle ne devait pas se laisser considérer ainsi ; elle devait montrer qu’elle n’était pas un jouet ; elle devait avancer, se frayer un passage au lieu de se laisser enlever tous ses moyens.
La femme a, dans certains cas, des sentiments beaucoup plus délicats que l’homme, et elle aurait pu, par cette délicatesse, arriver à faire adopter des idées qui seront plus tard l’apanage de votre société. Son cœur, plus sensible, aurait été touché plus facilement, à certains moments, car les Esprits se servent plus volontiers de l’organisme de la femme que de celui de l’homme. C’est donc avec plaisir que nous verrons la femme prendre sa place à côté de l’homme, mais sa place réelle.
Il y a des vides dans la société ; il y a des manques qui choquent, cela ne devrait pas être. Je m’excuse de ne pouvoir continuer ; c’est la première fois que je me sers de ce médium ; je continuerai la prochaine fois, j’aurais plus de facilité.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.