• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Texte psychographié : vivre par la pensée

Publié le 11 avril 2022 à 08:12

VIVRE SURTOUT PAR LA PENSEE


C’est une satisfaction pour moi de m’approcher de mes frères de la Terre et de venir leur dire qu’après les souffrances d’ici-bas, qu’après le triomphe de l’Esprit sur la matière, leur liberté sera plus grande.

La plupart de vos maux, frères terriens, viennent de votre état moral. Vous ne pouvez pas concevoir, avec vos perceptions terrestres, ce que votre état moral peut produire sur le corps humain.
Si un homme a des pensées d’espoir, de l’énergie et une foi intense, il attire à lui l’élixir de longue vie et, malgré que son corps soit affaibli, il aura de l’énergie jusqu’au bout de ses jours. Si au contraire, il désespère, il vit de sa souffrance, il se consume lui-même et n’assimile pas ce que les Esprits désirent lui donner. Les Esprits guérisseurs vous apportent des forces que votre corps doit s’assimiler pour fortifier ses molécules. Si vous les repoussez, vous devenez comme un moteur destructeur.


Appliquez donc toute votre attention à ne vous nourrir que de pensées d’espérance. Faites travailler votre Esprit et, lorsque votre pensée sera occupée, vous n’aurez pas le temps de songer à toutes les douleurs, à toutes les sensations éprouvées qui finiraient par vous absorber complètement.


Si vous portez une pensée bienfaisante sur une plante chétive que vous soignez en vous disant : « Cette plante grandira et deviendra belle » ; au lieu de la voir dépérir, vous la verrez revenir à la vie au bout de quelques temps. Mais si vous dites cinq à six fois dans la journée : « Cette plante se dessèche », vous êtes vous-même l’instrument destructeur. La pensée est tout dans l’être humain. Quand vous quittez votre enveloppe de chair, votre pensée lui survit, et c’est par elle, avant tout, que vous devez vivre. Regardez autour de vous et vous verrez que certains êtres soutiennent des luttes terribles dans les combats de la vie. Pourquoi ? Parce que, en développant leur pensée dans le bien, ils ont acquis de la force morale, et ces mêmes êtres, avec la force bienfaisante de leur pensée, peuvent arriver à changer  la face des choses dans un pays. Pourquoi n’arriveriez-vous pas à développer votre pensée comme eux ?


Voyez ce qui se passe journellement dans les familles. Que fait la mère qui a peu d’argent ? Elle veut faire face à ses affaires ; il faut cependant qu’elle donne du pain à ses enfants et, le plus souvent elle ne dit pas ses angoisses, elle pense : « Il faut que j’arrive, je ne veux pas faire de dettes ! » Cette seule pensée la soutient, et elle arrive avec le peu d’argent qu’elle avait. Si, au contraire, elle avait dit : « C’est impossible, je ne peux pas ! » elle serait devenue l’instrument destructeur de son foyer.


Mes amis, c’est une supplication que je vous adresse aujourd’hui en vous disant de faire effort chaque jour par la pensée. Priez aussi et dites : « Mon Père, j’ai besoin de ton aide, car je m’affaiblirais sans elle ; permets que ma pensée se fortifie. »


Si vous faites cela, je vous assure que vous aurez dans la journée des forces insoupçonnées.
Mais si, au contraire, vous dites : « Je n’ai pas de force, je suis incapable de faire quoi que ce soit », cette pensée fait que tout marche mal dans la journée. Quand je reviendrai, je serai content si quelques-uns d’entre vous ont pratiqué ce que je viens de dire. Sinon, c’est que vous abandonnerez de vous-même le remède qui vous serait salutaire.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.