• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » Texte psychographié et développement : la foi

Texte psychographié et développement : la foi

Publié le 3 avril 2022 à 08:32

Texte psychographié :
Qu’entendons-nous par le mot « Foi » ? Jusqu’à ce moment ce mot signifiait : croire quand même à tout ce que des hommes qui se disent les interprètes de Dieu sur la terre vous disaient de croire.
Là était l’erreur, la foi ne doit pas être aveugle, car elle peut pousser l’esprit a des actes inconscients quelquefois, raisonnés souvent qui, certainement dans l’un ou l’autre cas lui porteront tort dans l’avenir. La foi doit être raisonnée et par là, elle devient non plus foi mais science, fruit de l’étude.
L’étude vous fait connaître Dieu ; l’étude vous montre ce que vous étiez, ce que vous êtes, ce que vous serez ; de là ressort facilement que vous n’êtes ni plus ni moins les uns que les autres ; que vous êtes partis du même point pour arriver au même but. Vous ne pouvez donc tirer vanité de votre situation plus ou moins avancée relativement à ceux qui vous entourent et qui, s’ils ne sont pas encore arrivés à votre hauteur intellectuelle, y arriveront certainement. En reconnaissant cette vérité, vous admettrez forcement qu’issus de la même pensée, vous ne pouvez qu’être de la même essence, par conséquent tous frères. Vous aurez foi en vos frères, vous croirez en eux comme vous croyez en Dieu, comme vous croyez en tout ce que vous voyez, parce que vous connaîtrez le point de départ et le but. Je vous le dis encore, le moment est venu où la foi, avec la signification erronée qu’on donne à ce mot, doit être bannie de vos esprits et de votre cœur ; il est temps que la foi s’acquière comme toutes les sciences par l’étude. Cela ne peut pas affaiblir en vous la croyance en Dieu mais au contraire le centupler en vous le faisant mieux comprendre.

 


Développements :
Il y a deux sortes de foi ; la foi aveugle et la foi raisonnée. Allons plus loin…
Il n’y a qu’une seule foi, la foi raisonnée.
Faisons un pas de plus… Il n’y a pas de foi, car la foi raisonnée prend le nom de science et s’acquiert, comme toute science par l’étude.
Que devons-nous penser de cette foi qu’exigent et obtiennent, hélas ! Ces hommes criminels qui, sans foi eux-mêmes, osent se dire les représentants de Dieu sur la terre ? Ne croyez pas que ce mot de criminel soit exagéré, car maintes fois j'ai été été à même de constater les angoisses terribles des malheureux esprits qui, sur la foi de promesses chèrement payées, éprouvaient à leur sortie de ce monde les plus cruelles déceptions, en ne trouvant rien de ce qu’ils avaient à bon droit espéré.
Les guides ont donc raison de dire que la foi aveugle peut pousser l’esprit à des actes inconscients ou raisonnés qui lui porteront le plus grand tort dans l’avenir.
Mais si la foi aveugle ou plutôt l’absence de foi ne produit que des conséquences funestes, il n’en est pas de même de la foi raisonnée et nous ne voyons pas les fruits qu’elle porte que l’arbre est bon et doit être avec soin cultivé et entretenu.
En effet, la foi raisonnée qui, comme nous l’avons vu, est la science, nous fait connaître Dieu, le divin autant du moins que le degré de notre intelligence nous le permet, mais certainement autant qu’il est nécessaire pour notre progrès ; elle nous démontre l’action divine qui préside à toutes les phases de notre ascension spirituelle ; elle nous dévoile l’origine commune de tous les êtres créés, le but unique vers lequel ils marchent librement, la solidarité qui les lie l’un à l’autre, et fait naître entre eux la fraternité, loi supérieure de toutes les humanités qui, par une harmonie qui n’appartient qu’à une œuvre divine les amène toutes au but prévu et voulu par la pensée créatrice de Dieu.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.