• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Message psychographié sur le collectif

Publié le 6 mars 2022 à 08:27

Malgré toutes les circonstances troublantes et affligeantes, et la coexistence avec les autres personnes de ton entourage, amis ou non, concentre-toi sur tes bons idéaux et objectifs de vie. N’espère pas de compréhension et de coopération de la part des autres en ce qui concerne ton action, car ton activité fournit les moyens de s’affranchir de l’ignorance et de la cruauté.

Bien que tu attendes consciemment ou inconsciemment de la compréhension et de l’aide parce que tu souhaites le bien de la collectivité, les autres ne sont peut-être pas intéressés par ce sujet qui te fascine et ne se sentent aucunement engagés envers toi. Leur destin à eux est un destin différent dans lequel ils s’enferment. Ils sont avec toi, mais ils ont leurs propres souhaits, cherchant différentes manières de vivre.

Quelques-uns ont de la sympathie pour toi, ce qui ne veut pas dire qu’ils se sentent engagés en ce que tu fais ou préfères. Il se passe la même chose pour toi dans tes relations avec les autres. Depuis que tu as commencé à réfléchir sur les enseignements de Jésus et que tu as compris les erreurs autour de toi, tu as perçu le besoin de procéder à des changements internes et d’offrir ces savoirs libérateurs à tous ceux que tu connais ou non, dans l’espoir d’être accueilli avec joie. Erreur grave que tu cultives, victime de ton ingénuité.

Chaque personne a son propre destin, ce qui ne justifie pas, malgré tout, de te retourner contre toi-même et d’essayer de te crucifier. Tu a perçu l’excellence de la paix dont tu avais besoin, sans toutefois l’identifier de manière très claire. Tu sentais la lassitude que l’erreur produit dans les individus, le vigoureux malaise qu’exprime l’inutilité de certains plaisirs qui compromettent bien plus qu’ils ne distraient, en dehors de toute harmonie.

Quand tu sentais les dommages causés par tes errements, au lieu de préférer la nécessaire méditation pour ta remise en état, tu te complaisais davantage dans les ombres enivrantes des sens et perdais la capacité de discernement. Tu ignorais le message de Jésus, ou au mieux, tu en avais des notions, bien que tu ne te sois jamais arrêté sur les merveilleux contenus qu’il renferme. Tu en entendais parler mais tu ne comprenais pas le pouvoir qu’il a de modifier la structure de la pensée ordinaire, et de nous rendre lucides en vue d’une existence digne et tranquille.

Quand tu l’as connu, dévoilé aujourd’hui par les Immortels qui vinrent te démontrer la plénitude de l’après désincarnation, ton bandeau tomba de tes yeux et tu aperçus la grandiose luminosité de la vie, laquelle se présentait avant de manière sombre et lourde. Il est donc naturel que tu subisses des discriminations et des soupçons, comme il arrive aussi à ceux qui se consacrent à l’abnégation et au travail d’auto illumination. Tout missionnaire du bien, de l’amour et du savoir sédimente ses idéaux sur le ciment des chagrins, des tourments qui lui sont imposés, de l’exil, quand on n’exige pas de lui des témoignages plus sévères.

Finalement, ne te laisse pas aller à la faiblesse et à la crainte devant les attaques de ceux qui sont abusés par le pouvoir temporel, celles des vaniteux, de ceux qui se satisfont d’une réalité quelconque. Il t’appartient de semer des exemples de foi qui démontrent ta capacité à promouvoir la vérité. * Quand on commence la préparation d’une plantation ou d’un jardin, c’est toujours un défi.

Il faut travailler la terre ingrate ou appauvrie, couverte ou non de chardons et de mauvaises herbes. À l’heure de semer se présentent de nouveaux problèmes qui doivent être résolus, après peu de temps, par les fragiles jeunes pousses et par ses gardiens. Seulement en persévérant dans le temps on peut voir la vie végétale triompher. Fais confiance à tes forces et à la divine providence qui est toujours vigilante, prête à assister tous ceux qui ont recours à elle. L’histoire nous démontre par ses leçons captivantes la valeur de la fidélité à ses propres idéaux. Abraham Lincoln, par exemple, pour parvenir à la gloire de l’immortalité, a fait acte de candidature à des postes politiques importants plusieurs fois et a toujours perdu. Il a insisté jusqu’à l’épuisement et il est parvenu à ses objectifs en tant que président de la République de son pays. Il a libéré les esclaves, il a vécu la terrible guerre de sécession et a payé de sa vie le courage d’aimer et de servir son pays. Le jeune pasteur Luther King eut le rêve de voir libres ses frères d’ascendance africaine et fut sacrifié, et malgré les hommages reçus dans sa vie, il souffrit des angoisses inimaginables. Les disciples de Jésus s’en furent enseigner et vivre l’Évangile, pourtant, ils furent persécutés, cruellement calomniés jusqu’à être sacrifiés dans d’indicibles holocaustes pour leur idéal. Mandela a fait l’expérience de la prison et de l’abandon pendant presque trois décades a fin de parvenir à libérer son peuple. Bien que tuberculeux, Pasteur poursuivit sa « chasse aux microbes aériens » en supportant les sarcasmes de toute nature et ouvrit de nouveaux horizons à la science médicale. Il n’y a jamais eu d’exceptions pour les apôtres du Bien sur la Terre. Pour que la société profite du confort et du bien-être, elle est passée par une servitude odieuse et des guerres mortifères.

Fais-en de même. Ton triomphe ne sera pas de ce temps comme ce fut le cas pour tous les martyrs, héros et idéalistes. Persévère et prépare-toi à répondre par des sourires aux flèches de la malveillance et de l’ingratitude. Rien ne vainc l’amour, qui est la force vive la plus dynamique de l’Univers. Continue à aimer même si toi, tu ne l’es pas. * Les anges gardiens qui veillent sur toi et sur le destin de l’Humanité, sont vigilants et travaillent à tes cotés. Invisibles, mais pas inactifs ils te confortent aux heures difficiles, te stimulent pour que tu poursuives, et te donnent des forces au nom de l’Ami crucifié qui ressuscita pour que tu sois fidèle jusqu’au bout…

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.