• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Pour toute aide spirituelle

Publié le 2 mars 2022 à 09:04

Beaucoup de personnes, qui viennent demander une aide pensent que celle-ci doit leur être accordée instantanément et sans autre effort que celui de venir ou de demander des prières.

 

Pour toute aide spirituelle qui amène à la guérison il y a trois acteurs principaux : le malade, bien sûr, à qui il est demandé de prier et d’élever ses pensées, les guides spirituels et médecins du ciel qui détiennent la force curative et le  médium qui sert d’intermédiaire, de canal, entre les deux précédents. Chacun a un travail bien précis et une forte implication dans le résultat final. Si l’une de ces composantes est défaillante le résultat n’est pas au rendez-vous.

 

Voici une petite histoire qui résume bien cette situation dans le peu d’entrain que montre le malade. Une personne souffrante ayant demandé prières et aide spirituelle.

 

- Selon vos recommandations, depuis plusieurs semaines, je viens vous demander conseils, soins, prières jusqu'à présent, je n'ai eu aucune amélioration. J’ai toujours une migraine accompagnée d'une angoisse insurmontable et d'un désagrément digestif 
- Mon frère, comme je vous l’ai expliqué, vous êtes sous l'action d'un obsesseur du passé. Il faut donner du temps au temps et appliquer les conseils qui vous ont été donnés par les Esprits guides

. A savoir : « Nous te souhaitons la bienvenue ici parmi nous, et pour ton bien-être intérieur, nous te conseillons de toujours coordonner tes pensées dans la joie, la satisfaction du partage et l’envie de progresser. C’est une tâche ardue qu’il faut compléter par la prière pour permettre le repos de ton âme et son élévation. Grandis-toi auprès de lectures importantes, celles qui complètent l’envie de progrès et l’amour du prochain. Rien ne résistera à ce travail en profondeur, et tu pourras être assurée du progrès et de cette lente satisfaction de la paix récoltée.
Toute notre bénédiction t’accompagne dans l’ouvrage et la tâche, et le regard du Père sur ses enfants est infini à celui qui comprend que c’est dans le travail, le recueillement, que l’on obtient le meilleur aboutissement dans une incarnation. »


- J’ai lu ce message, mais on m’a dit qu’ici il y avait une grande protection, que les fluides étaient puissants et que les guides qui travaillent dans ce lieu sont des Esprits supérieurs baignant dans la lumière, et donc qu’ils pourraient résoudre ma situation rapidement.


- Chez tous le médium spirite où l'on cherche à observer l'orientation spirite et les leçons de Jésus, il y a des bienfaiteurs spirituels agissant à notre profit. Il se trouve que la solution de nos problèmes ne dépend pas uniquement de l'aide du ciel. La bonne volonté des intéressés de la terre est nécessaire. Pour obtenir la guérison, il ne suffit pas de demander l'aide des Esprits, de recevoir des passes fluidiques ou le réconfort d’un message spirituel, mais il faut cultiver la prière, discipliner les émotions, surmonter les irritations et les rancœurs et surtout exercer le bien. L'effort de la charité est une ressource fondamentale pour se libérer de l'obsesseur ou surmonter les épreuves. La charité que vous exercez peut sensibiliser votre entourage spirituel et terrestre en lui faisant abandonner ses mauvaises intentions.
Peu convaincu, le malade répond :
- Oui, oui mais, vous devez comprendre qu’avec les difficultés que je rencontre, je n’ai pas la capacité ni le temps de suivre cette orientation. Je veux simplement aller mieux.


- Vos difficultés ne vont pas s’arranger si vous n’effectuez pas un changement radical dans votre vie, vous amenant à oublier un peu la recherche des choses passagères sur terre pour aller vers des choses qui seront pour la vie éternelle. Il est vrai que rares sont ceux qui se rendent disponibles pour ce changement existentiel.
- Donc, il n'y a pas d'autre chemin ?
- Non, je ne pense pas,


Le patient a hoché de la tête et n’est jamais revenu pour aller chercher ailleurs une solution qui ne demanderait aucun effort personnel. Beaucoup voient l’aide spirituel comme une simple ressource de guérison pour les maux corporels et spirituels, sans comprendre que la guérison de leurs maux est essentiellement subordonnée à l'effort de leur propre renouveau.

  

 Ne fuis pas la responsabilité de penser et de réaliser.
Demande le soutien de l’éternelle sagesse.
Sollicite l’inspiration des messagers de la lumière.
Requiers tel ou tel service d’amis désincarnés.
Demande le secours continu aux forces de la nature.
Le secours du ciel et de la terre ne te manquera pas, mais personne ne parvient à se soustraire à ses propres obligations.
Réfléchis et tu percevras que l’aide et l’effort personnel fonctionnent de pair dans toutes les situations de l’expérience.
Le couturier confectionne des vêtements, mais si tu prétends te vêtir, ce n’est pas lui qui les enfilera.
Le médecin prescrit la médication, mais pour te soigner, ce n’est pas lui qui va la prendre.
Le professeur explique les règles, mais il ne peut pas se substituer à ton cerveau pour ce qui est de l’assimilation des enseignements.
Le photographe fait de toi un portrait expressif, mais s’il cherche à enregistrer ton image, il ne va pas pour autant prendre ta place devant l’objectif.
Pour ce qui est du perfectionnement moral, les lois de l’Univers ne forcent jamais la conscience. Soit, nous travaillons spontanément et nous progressons, en conquérant notre propre élévation, soit nous préférons arrêter et nous sommes au point mort .

 

 

Pour pouvoir progresser dans le chemin choisi, il ne faut pas seulement serrer la main de ceux que l’on appelle, il faut avoir foi en eux plus qu’en soi-même, pour que la force qui existe dans ces compagnons désignés pour élever notre chemin vers la lumière, soit à pas sûrs, baignés par la confiance divine. Pour accéder à cette aide, la réforme morale est la porte étroite qui permet à chacun d’accomplir pleinement sa vie terrestre et les frères de l'au-delà le rappellent régulièrement :
« Elle est indispensable à ces ouvriers qui désirent œuvrer dans le champ du Père, comme nous réalisons les efforts nécessaires pour être à l’écoute de son prochain et chanter à chaque fois les louanges, pour permettre l’évolution et la joie au cœur.
L’on ne peut dédaigner aucun des enfants du Père. C’est dans ce courage que l’on se rassemble et que l’on s’unit pour pouvoir travailler et recevoir les effluves célestes.
Cette grâce accordée permettra votre élévation, mais il est toujours demandé de réaliser une multitude de pas dans l’effort et la reconnaissance.
Alors que souffle fort et intensément l’amour qui doit vous habiter pour votre prochain, en vous oubliant un peu. C’est tout ce courage-là qu’il faut pour recevoir le souffle descendant ».

" Les élans du cœur des affligés, des mutilés, doivent s’aviver dans le champ vibratoire que nous créons, afin de permettre à la lumière ici présente d’envelopper, de pénétrer, de gagner les corps physiques qui demandent le soutien spirituel.
Ouvrez votre cœur, apprenez doucement à aimer nos présences invisibles à vos côtés, à doucement vous recueillir et demander : « ô êtres invisibles, la douleur qui m’étreint m’oblige à me pencher vers vous et à demander de l’aide ».
Alors nous serons attentifs à votre demande, à vos suppliques, à vos obligations terrestres ô combien difficiles pour vous, à surmonter dans cette masse fluidique lourde et oppressante, dans ce monde où les valeurs morales se conquièrent à force de travail, d’observation et d’écoute de soi-même.
Gonflez votre cœur dans l’espoir incessant de recevoir cette consolation nécessaire pour consolider vos pas dans cet avenir qui se dessine.
Soufflez l’espoir, pour qu’au milieu de nous vous soyez bénis et reconnus comme enfants de Dieu nécessitant le soutien de bras valeureux.
Gagnez en confiance dans ces rapports que nous établissons, car toute votre vie est éclairée par l’amour terrestre, mais aussi par l’amour céleste.
N’oubliez pas, vous êtes enfants de Dieu et jamais abandonnés.
Nous aidons en faisant comprendre que les liens d’hier affectent les pensées d’aujourd’hui, que la croyance en l’avenir, en l’espoir qui monte, permet le recueillement voulu et de recevoir l’aide que nous pouvons apporter. Il faut apprendre à harmoniser paix céleste et efforts dans cette illumination qui arrive par le chemin de la prière ».

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.