• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » Médiumnité

Médiumnité

Publié le 1 mars 2022 à 08:34

Il y a souvent des questions qui reviennent comme celles qui portent sur la médiumnité. Est-ce que je suis médium ? Quel type de médiumnité je possède et quel niveau j’ai ?


Il est naturel que nous puissions communiquer avec les Esprits désincarnés et eux avec nous car, bien qu’étant incarnés, nous sommes aussi des Esprits. Grâce à nos cinq sens et à nos organes moteurs, nous sommes en contact avec le monde corporel, nous agissons sur lui. Grâce à nos facultés et à nos organes spirituels, nous sommes en contact avec le monde spirituel, sur lequel nous agissons également. Toutes les personnes reçoivent l'influence des Esprits. Ainsi, on peut dire que nous sommes tous médiums.


Cependant, la grande majorité d’entre-nous ne perçoit pas dans son être intime cette influence occulte. Cet échange se manifeste sous forme de pensées, de différents états de l’âme, d’impulsions, de pressentiments, etc.


Il y a des personnes pour lesquelles cet échange se déroule de façon ostensible. Chez elles, les phénomènes sont fréquents, marquants, intenses et bien caractérisés, révélant l’action évidente d’une autre individualité, celle d’un Esprit qui désire communiquer. Ces personnes sont médiums et elles ont besoin d’un cadre et d’explications pour vivre avec bonheur cette médiumnité.


Médium est un mot d'origine latine, neutre, qui veut dire être au milieu. En fait, le médium sert d’intermédiaire entre le monde physique et le monde spirituel. Etant une faculté, la médiumnité peut ou ne peut pas être utilisée. Lorsqu’elle est naturelle, elle se manifeste spontanément, mais elle peut être aussi travaillée et développée.


Cette éclosion de la médiumnité, comme faculté naturelle, ne dépend pas de l'endroit, de l’âge, du sexe, de la condition sociale, morale ou de la filiation religieuse. On ne doit pas forcer l'éclosion de la médiumnité, mais nous devons offrir des conditions appropriées, notamment dans l'apprentissage, pour qu’elles sachent comment l'utiliser. Pour un bon développement de la médiumnité, il faut avoir une bonne santé, un bon équilibre social et un enseignement spirite.


Quand la médiumnité se développe sans une préparation intérieure du médium, les phénomènes se mettent en place sans discipline, ni objectif. On ne doit pas mettre au travail médiumnique des personnes qui présentent des perturbations psychologiques.

 

Les signes

Les signes qui peuvent nous indiquer qu’une médiumnité est présente, sont divers et variés. En général, on parle de médiumnité quand il y a de la clairvoyance (faculté de voir les Esprits, les yeux ouverts ou fermés) de l’audition et de l’écriture spontanée. On parle aussi de médiumnité lorsqu’il y a une capacité à réaliser une transe ou une production d'effets physiques comme les phénomènes sonores, lumineux ou de mouvements d'objets où se trouve une personne. Il n'est pas toujours facile de distinguer les manifestations médiumniques, à son début, avec les perturbations d’ordre organique.


Cependant, quelques signes existent et ils peuvent nous indiquer si la personne a des facilités : la perception de fluides, la capacité de dédoublement, la sensation des présences invisibles, un sommeil trop profond avec des évanouissements et des syncopes inexpliqués. Il y a aussi les sensations ou les idées étranges, les changements rapides d'humeur, puis la sensation de gonflement ou de dilatation dans les mains, les pieds et dans tout le corps causé par le dédoublement spirituel. La sensation d’endormissement ou de fourmillement dans les bras et les jambes entre aussi dans ces signes ainsi que les frissons, les tremblements, les palpitations ou la chaleur excessive.

 

Le développement de la médiumnité

Suivant les signes qu’il a, le médium pourra s’orienter vers la psyphophonie ou la psychographie c’est-à-dire transmettre les pensées de l’Esprit de façon orale ou de façon écrite.
Ensuite, du point de vue spirite, développer la médiumnité n'est pas seulement s'asseoir à la table médiumnique et donner des communications. C'est affiner et discipliner sa sensibilité spirituelle pour avoir les meilleures conditions possibles pour permettre cette communication.
Sans cette éducation, cette préparation pour l'exercice correcte, le médium pourra faire une mauvaise utilisation de sa faculté et provoquer des situations difficiles et désagréables, pour lui-même et pour ceux qui l’entourent.
Quand on débute la pratique médiumnique, il peut arriver que les phénomènes s'intensifient et augmentent, il ne faut pas penser que l’état du médium empire. Ce sont les Esprits qui agissent sur les centres de sa sensibilité et préparent le champ pour les activités médiumniques. Il faut persévérer en gardant le moral et peu à peu, avec l'éducation de la faculté, les sensations se canalisent sans causer plus de perturbations.

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.