• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » L'ange gardien

L'ange gardien

Publié le 14 octobre 2021 à 09:26

NAITRE, MOURIR, RENAITRE ENCORE ET PROGRESSER
SANS CESSE.

Dieu, dans sa justice divine, n’a pas créé d’êtres privilégiés : il les a créés simples,
ignorants, sans connaissance du bien et du mal, mais aptes à acquérir tout ce qui leur manque
par le travail de développement de la conscience. Le but, qui est la perfection, est le même
pour tous. Les êtres y arrivent plus ou moins rapidement, en vertu de leur libre arbitre, et en
raison de leurs efforts. Tous ont les mêmes degrés à parcourir, le même travail à accomplir.
Dieu est juste. Il ne fait de préférence pour aucun. Il leur dit : “ Voici la loi qui doit
être votre règle de conduite ; elle seule peut vous mener au but, tout ce qui est conforme à
cette loi est le bien, ce qui est contraire est le mal. Vous êtes libres de l’observer ou de
l’enfreindre, et vous serez ainsi le libre arbitre de votre propre sort ”.
Mais l’âme, dans les premières phases de son existence est faillible car elle manque
d’expérience, tout comme un enfant.
Dieu n’a point donné l’expérience, Il a seulement donné les moyens de l’acquérir;
chaque faux pas dans la voie du mal est pour l’âme un retard, elle en subit les conséquences et
apprend, à ses dépens, d’une part ce qu’elle doit éviter, et d’autre part, ce qu’elle doit faire
pour évoluer. C’est ainsi que peu à peu, l’âme se développe, se perfectionne et évolue dans la
hiérarchie spirituelle jusqu’à ce qu’elle soit arrivée à l’état de pur Esprit ou d’Ange.
La révélation des Esprits démontre que tous les hommes ont la même origine, et sont
donc frères spirituels, et dès lors solidaires. En conséquence : tout ce qui tend à contrarier

la solidarité est négatif, tout ce qui contribue au développement de la solidarité va dans le
sens de l’évolution individuelle, et par suite, est lié à l’évolution de notre humanité.
Les messages des Esprits supérieurs confirment tous, que nul ne peut conquérir son salut s’il
ne travaille pas au salut de ses frères, en fonction de ses moyens, et il est essentiel de savoir
que ce que nous semons aujourd’hui, nous le récolterons demain. On peut donc dire que les
anges ont acquis leur grade par leur propre mérite, et par ce progrès, ils ont acquis de
nouvelles connaissances, de nouvelles facultés, de nouvelles perceptions.
Nous venons de définir ce qu’est un Ange, nous allons maintenant parler de notre ange
gardien que nous appelons guide spirituel. Vous comprendrez pourquoi nous l’appelons guide
et non gardien quand nous aurons vu qui il est, et quel est son objectif.
Notre guide spirituel a un rôle spécifique : celui d’éducateur et de professeur, car il est
obligatoirement dans un état de connaissance et de conscience bien plus avancé que celui de
son protégé. Même si nous ne le connaissons pas, il nous connaît parfaitement par la lecture
de nos vies antérieures. Il faut préciser que nous ne connaissons pas humainement notre guide
spirituel, mais que nous le connaissons spirituellement : en effet, avant notre réincarnation,
nous avons choisi, en accord avec lui, notre vie terrestre actuelle avec notre ou nos objectifs
à atteindre.
Nous avons tous un bon Esprit qui s’est attaché à nous, et qui nous a pris sous sa
protection. Il y a une certaine affinité entre le guide et son protégé, affinité qui les rapproche
l’un de l’autre et qui favorise leurs rapports. Notre guide remplit auprès de nous, la mission du
père auprès de son enfant : c’est-à-dire, celle de nous conduire dans la voie du bien et du
progrès à travers les épreuves de la vie terrestre.
Tout comme nous, il éprouve des sentiments : il est heureux quand nous répondons à
sa sollicitude ; il gémit quand il nous voit succomber et il peut même s’éloigner de nous,
provisoirement, lorsque nos pensées ou nos actes sont trop négatifs. Notre guide influence
notre âme car il jouit de qualités que nous ne pouvons comprendre ; il voit ce que nous
faisons, il connaît même ce que nous voulons nous cacher, mais ni acte, ni pensée ne peuvent
lui être dissimulés ; notre guide plaint donc nos travers qui retardent nos progrès.
Notre guide s’active sans cesse pour nous aider à nous élever spirituellement et son
aide n’est pas forcément celle que nous attendons, puisque le but final de notre passage sur
terre est de se spiritualiser, de se rapprocher chaque jour un peu plus de la perfection, et donc
de Dieu. Notre guide spirituel veille sur notre avenir pour nous permettre d’avancer dans cette
vie, afin de nous éviter certaines épreuves, ou à défaut de comprendre leur nécessité si elles
n’ont pu être évitées, de manière à nous rendre l’existence plus heureuse en poursuivant plus
facilement notre évolution.
Maintenant que nous savons mieux qui est notre guide, je vais vous parler de son rôle
et de son aide, même si nous ne sommes pas toujours capables de percevoir sa présence ou de discerner son aide.


ROLE ET AIDE DE L'ANGE GARDIEN
Le guide nous connaît, le guide nous entoure durant notre exil terrestre, il voit tout ce
que nous faisons mais surtout connaît nos pensées les plus secrètes. Il se trouve dans toutes
les circonstances heureuses ou malheureuses, rien ne nous sépare de lui et, si nous le voulons
bien, nous pouvons ressentir ses plus douces impulsions.

Le guide nous aide constamment au cours de sa mission. Il sait ce que nous avons à
apprendre et à accomplir et il intervient bien souvent à notre insu au moment où il le juge
opportun. Il nous apporte son aide de différentes manières.
Il suit et oriente notre développement psychique, c'est-à-dire tout ce qui concerne la
qualité de notre vie mentale, nos états de conscience. Ceci est particulièrement constaté dans
les phénomènes inhérents à la médiumnité, ce sixième sens s'exprime dans un domaine qui ne
tombe pas sous les sens corporels. Dans cette situation, le guide est alors très attentif au
psychisme de son protégé.

 

Notre guide intervient aussi pour satisfaire toutes les questions que nous nous posons,
il nous aide à élargir l'étude de nos recherches et de nos connaissances qu'elles soient de
l'ordre du quotidien tel que l'éducation des enfants, qu'elles soient de l'ordre des connaissances professionnelles ou d’un développement personnel sur un plan littéraire ou scientifique. Il peut par exemple nous mener sur la voie pour exercer un métier qui nous conviendrait ou pour une bonne formation au moment opportun et notre guide nous aide également à élargir nos connaissances artistiques comme la musique, la peinture, l’écriture, la sculpture, etc ou les connaissances spirituelles. Pour cela, il fera en sorte qu'il nous tombe sous la main des livres importants à connaître, guidera nos pas vers les personnes susceptibles de nous renseigner davantage, provoquera des rencontres qui ouvriront progressivement nos yeux vers la lumière.

 

Ajoutons aussi que pendant le sommeil l'Esprit n'est pas inactif, les liens qui l'unissent
au corps sont relâchés et le corps n'ayant pas besoin de lui, l'Esprit parcourt l'espace et entre
en relation directe avec les autres Esprits, notamment avec l'ange gardien. Cette situation,
nous permet de causer avec eux et également de nous instruire. D'ailleurs, rappelons
l'expression populaire : la nuit porte conseille. Le guide influençant les pensées et les actes,
montre à son protégé le travail à effectuer et lui donne toujours toute l'énergie nécessaire à
l'accomplissement de son travail.
Pour cela, il encourage à la volonté, à la persévérance et nous fortifie dans nos
recherches, dans notre lutte par les fluides bienfaisants qu'il nous transmet directement soit
durant notre journée, soit la nuit pendant le sommeil que l'on dit d'ailleurs « réparateur ».
Notre guide ne suggère que des bonnes pensées, pendant le sommeil, il peut nous prévenir sur ce que nous serions capables d’effectuer ou nous conforter dans une démarche envisagée ou entreprise. Nous en avons le souvenir à notre réveil cependant, parfois, les idées transmises
s'effacent de la mémoire au réveil. C'est que ces idées appartiennent davantage au monde
spirituel qu'au monde corporel, mais si notre corps ne peut les mémoriser, sachez que ces
idées reviennent au moment opportun comme une inspiration du moment.
Notre guide nous suggère de bonnes pensées dans la journée. Lorsque plusieurs idées
nous arrivent à la fois sur un même sujet et bien souvent contraires les unes aux autres et bien
il y a toujours une pensée de nous, une pensée de notre guide, ce qui nous met dans
l'incertitude parce que nous avons deux idées qui se combattent. Mais comment distinguer les
idées qui nous sont propres de celles qui nous sont suggérées ? Lorsqu'une pensée est
suggérée, c'est comme une voix qui parle, celle qui nous conseille par la voix de la
conscience.
Aussi, lorsque nous ne parvenons pas à résoudre un problème, nous faisons appel à
notre imagination, alors viennent les suggestions dans un temps plus ou moins long, ce sont
des idées qui nous sont suggérées soit par nos esprits familiers, soit et bien souvent par notre
ange gardien puisqu'il vit autour de nous.
Notre guide nous soutient dans tout ce que nous voulons faire en bien et nous pousse à
le réaliser, qu'il s'agisse d'aide matérielle, morale, ou même spirituelle. Par exemple, puisqu'il
demeure à notre écoute et est particulièrement sensible à notre demande, il transmettra seul ou avec le concours d'autres Esprits tous les fluides nécessaires pour les malades, les personnes dans la peine auxquelles nous souhaiterions que du soulagement et du réconfort soient apportés ; il nous encouragera encore à la prière, véritable acte d'autour et de charité.
En cas « d'abandon » ou d'écart de conduite, il est toujours présent pour nous ramener
au bien lors de nos égarements et n'oubliez pas qu'il a la responsabilité de nous guider et de
nous soutenir dans nos efforts. Donc, la pensée de sa présence à nos côtés doit être pour tous
un encouragement et une consolation et devrait porter en outre à l'affection et au respect pour
cet être de lumière ainsi que pour Dieu qui a voulu cela. Il amoindrit nos douleurs par la
patience et par la résignation. Il diminue nos diverses angoisses mais seulement celles qui
sont dignes de son attention. Aussi ne doutez donc pas que l'angoisse de perdre au jeu puisse
l'effleurer.
Il se manifeste aussi lorsque son protégé traverse une crise intérieure grave ou qu'il se
pose sincèrement des questions existentialistes : «Qui suis-je ? que vais-je devenir ? A quoi
sert-il de vivre ? Y a-t-il la Vie après la mort ? »
Par ailleurs, il nous avertit lorsqu'un danger nous menace et est toujours prêt à
intervenir dans le cas où celui-ci compromettrait le déroulement du destin programmé par
nous-mêmes, avec l'accord divin. Son avertissement peut se faire par intuition, par rêve ou par
pressentiment.
Notre ange gardien peut aussi agir directement sur l'accomplissement des choses ou
sur les situations humaines, mais jamais en dehors des lois de la nature. Il ne fait pas de
miracle à coup de baguette magique mais par exemple, il peut éviter ou provoquer la réunion
de deux ou plusieurs personnes qui paraîtront se rencontrer par hasard.
Il peut aussi nous avertir par l'intermédiaire d'un médium alors que nous ne nous y
attendons pas.

 

Le guide nous prévient également lorsqu'un danger menace un travail ou une mission à
réaliser dans cette incarnation et ignoré par l'incarné tout du moins pendant un certain temps.

 

L'aide apportée par le guide ne consiste pas à empêcher de subir les épreuves et à
supprimer toutes les souffrances morales mais au contraire de nous en faire saisir l'utilité en
nous encourageant pour que nous puissions acquérir toutes les grandes vertus telles que le
courage, la volonté, la patience, la résignation, le discernement ou l’humilité qui conduisent à
l'élévation spirituelle, autrement dit , c'est tout particulièrement dans les périodes difficiles
que chacun a le plus d'opportunités de progresser.
Nous avons toujours le choix entre ses conseils et ceux d'autres Esprits ignorants ou
méchants qui incitent au mal. A travers ce dilemme, tant de fois répétées, nous percevons de
mieux en mieux l'aide et les conseils du guide. Cependant, pour avancer, l'homme doit partir
de l'expérience qu'il accomplira à ses dépens et de par sa propre volonté, développer son
intelligence et ses forces morales. Ainsi, restant l'arbitre de notre destinée, le guide nous rend
donc responsable et nous laisse le mérite de notre perfectionnement.
Par ailleurs, le guide est heureux lorsque, animé par de bons sentiments et par de
bonnes actions, il voit son protégé progresser. Notre volonté de perfectionnement, le désir de
nous orienter vers le bien s'harmonisent avec l'intention de notre guide qui a le devoir et la
joie de nous conduire vers la connaissance divine. Par contre, il est affligé lorsqu'il voit nos
faiblesses, nos absurdités, nos erreurs ou nos vices, sa peine est énorme de nous voir chuter.
Accomplissant un immense travail d'amour alors une vibration de douleur s'envole vers Dieu
pour implorer notre pardon.

Son aide est précieuse et nous laissera toujours avec des réponses positives qu'il
s'agisse d'un besoin de réponse intérieure ou pour sortir d'une situation difficile et quels que
soient nos travers, jamais il ne nous trahira. Notez que nous pouvons deviner sa présence par
le fait que nous ressentions un changement profond, un sentiment d'insatisfaction vis-à-vis de
nous-mêmes dans le cas où nous nous serions mal conduits, nous sentons alors sa tristesse ou
de la joie ou de la sérénité intérieure si nous sommes empreints par de bonnes pensées.
Les Esprits et les Guides ont la faculté de pénétrer nos pensées et de connaître notre
état d'âme et nous êtres humains ressentons ce qui les atteint par les pensées et les sentiments qu'ils nous transmettent. Tout s'interfère. Ainsi, nous pouvons constater que les bons résultats obtenus pour les incarnés et qui sont en outre une récompense pour les guides sont souvent liés à une aide réciproque :
Aide-toi et le ciel t'aidera
Pourquoi l'aide de notre guide est-elle non ostensible ? Un rien peut affliger notre
corps et aussi ravir la vie de notre âme. Nous ne sommes point assez avisés pour écarter tous
les dangers. Mais ce que nous ne voyons pas, c'est que même s'il ne peut s'opposer à notre
libre-arbitre, notre guide a l'autorisation divine d'éloigner parfois tout ce qui pourrait nous être
préjudiciable, pour le corps et l'esprit. Il le fait sans que l'on s'en aperçoive, il intervient sur
notre pensée ou directement sur les personnes et les choses. Et si quelquefois nous y
réfléchissions et que nous nous demandions comment nous avons échappé à tel accident, à tel malheur, nous toucherions du doigt l'action de notre ange gardien.
A cet effet, prenons pour exemple un des cas où l'hôtesse de l'air qui, tributaire d'un
événement personnel inattendu, réveil qui ne sonne pas, voiture en panne, manque son avion
qui, lui, est « destiné » à s'écraser quelques heures plus tard.
En résumé, nous pouvons affirmer que toutes les personnes qui y croient, qui n'y
croient pas ou qui ignorent l'existence de la vie spirituelle bénéficient de l'Amour, de la
protection et de l'aide de la part des Esprits. Enfin, si nous savons que le guide ne demande
qu'à témoigner de son soutien lorsque son protégé est dans la voie du bien et à le déconseiller
lorsqu'il emprunte de mauvais chemins qui mènent à la désolation, encore faut-il vouloir et
savoir l'écouter...


VOULOIR ET SAVOIR COMMUNIQUER AVEC SON GUIDE


Il faut vouloir communiquer avec son guide, cet acte est soumis à notre volonté car
Dieu ne nous impose rien, Dieu nous veut libres. Il est toutefois reconnu que pour être
comprises, nos demandes doivent dépasser le simple stade de la propriété matérielle, aussi on
ne lui demandera pas de nous aider à gagner au loto, de connaître les sujets d’examen, d’avoir
des nouvelles de nos proches, de nous prédire l’avenir, etc... D’une part, cela ne servirait à
rien, ceci ne rentrant pas le cadre de sa mission d’éducateur et de professeur, ni d’ailleurs dans
le cadre de nos propres efforts à réaliser, et d’autre part, est-il vraiment nécessaire de
s’adresser à une telle puissance morale pour de basses considérations matérielles ?
Il n’en demeure pas moins, toutefois, qu’en faisant certaines demandes plus fondamentales, il
ne sera pas impossible que la réponse influence directement notre quotidien et améliore notre
qualité de vie, même matérielle.
Il n’est pas utile de poser, à notre guide des questions dont la portée nous dépasse,
celles dont nous connaissons déjà les réponses dans le but de le tester ou celles dont la
curiosité est le seul objectif.

Pour communiquer avec son guide, c’est très simple : il suffit de prier
quotidiennement et ensuite d’entrer en contact quotidiennement avec son guide,
quotidiennement est une répétition volontaire pour mieux insister sur la nécessité de la prière
quotidienne. Mais la difficulté réside dans la manière de prier. On a tendance à se tourner
vers son guide quand nous avons un problème, quand tout va mal, notre prière est alors une
plainte, un cri d’angoisse, une demande au secours.
On peut et on doit se tourner vers lui quand tout va bien, et le remercier ; alors cette prière
sera une élévation de l’âme vers Dieu, un acte d’amour, confortera ou développera notre foi
en Dieu et à toutes ses créatures appartenant, aussi bien, au monde terrestre qu’au monde
spirituel.
Quand la prière fervente devient habituelle, son influence est visible, elle nous
transforme progressivement, moralement et intellectuellement, elle nous procure un
apaisement intérieur, une harmonie des activités nerveuses et mentales, une plus grande
endurance à l’égard des épreuves. Il ne suffit pas de réciter des prières, il faut surtout prier
avec recueillement, avec sincérité, avec intensité, en laissant, par exemple, notre cœur parler,
en demandant de l’aide pour la compréhension et l’acceptation des difficultés que nous
rencontrons, etc...
La meilleure des approches auprès de notre guide, consiste à lui demander de nous
aider à nous améliorer. Méditer et écouter notre conscience est la plus simple façon de
correspondre avec lui. Pour commencer à établir un contact avec notre guide, il s’agit d’élever
nos pensées et de nous rendre disponible pour que notre guide puisse s’exprimer en nous ;
nous pourrons alors écouter cette voix intérieure qui éclaire notre conscience, qui nous
suggère des idées propices, qui nous donne l’intuition, le pressentiment.
Il faut questionner notre conscience et c’est à partir de ce questionnement que nous pourrons
entendre la voix de notre guide. Nous ne pouvons le tromper, et il ne peut nous tromper car il
est la voix de Dieu.
Avec la pratique, une complicité s’établit par des signes réconfortants, et par une forme de
code strictement personnel. Lorsque le contact est en place, la certitude de sa présence
devient si tangible que le doute n’est plus possible. Notre guide nous conduit, alors, vers
l’harmonie des pensées et des actes.
A titre d’exemple, essayez de faire votre examen de conscience quotidien seul, et
faites-le après avoir demandé l’aide de votre guide ; si votre demande est suffisamment
sincère et vos pensées suffisamment élevées, vous verrez la différence.
En dehors de la prière quotidienne, il faut penser à demander l’aide de son guide à
n’importe quel moment de la journée ; la réponse ou l’aide ne sera pas forcément celle que
l’on attend, mais sera toujours celle qui nous est nécessaire. Ces courtes pensées ou
invocations mentales nous maintiennent en présence de Dieu. Toute notre conduite est alors
inspirée par notre guide, et ainsi comprise, la prière devient une manière de vivre, car il est
absurde de prier une fois par jour et de se conduire comme un goujat le reste de la journée.

En conclusion, nous ne sommes pas seuls, nous ne sommes pas isolés dans l’univers,
ni dans notre vie de tous les jours.
Penser qu’on a toujours près de soi un Etre supérieur, qui nous conseille, nous
soutient, nous aide à gravir l’âpre montagne du bien, qui est un ami sûr, n’est-ce pas là une
idée bien réconfortante, encourageante ?

Ces êtres sont là par l’ordre de Dieu, c’est Dieu qui les a mis près de nous, ils œuvrent
pour l’amour de Dieu et ils accomplissent auprès de nous une belle mais pénible mission. Ils
nous offrent une main secourable dans les moments difficiles, ce qui nous permet d’être plus
forts et plus heureux.
Dans notre vie quotidienne, prenons conscience de la présence de notre guide,
n’hésitons pas à lui demander de l’aide et n’oublions pas de le remercier ainsi que Dieu car
sans sa permission rien ne se fait, notre guide n’ayant été qu’un agent, un intermédiaire, un
messager…


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.