• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » La mort, comment se préparer à la veillée funéraire ?

La mort, comment se préparer à la veillée funéraire ?

Publié le 3 octobre 2021 à 09:38

Le moment de la mort a souvent un impact émotionnel très fort chez la plupart des êtres humains ainsi que pour leurs proches. Personne ne sait exactement quand elle sera, ou en d'autres termes, combien de temps dure son existence terrestre. La mort représente presque toujours une surprise suivie d’un grand choc émotif. Aussi, une préparation spirituelle serait non seulement pertinente mais indispensable pour aborder cette étape du détachement du corps physique.

 

Chaque jour, des milliers de personnes se désincarnent sans aucune préparation pour faire face à cette transition difficile. Il en est de même pour la plupart des amis et la famille du désincarné qui ne sont souvent pas prêts à envisager ce type d'événement comme on le constate, par le comportement spirituel, lors de la veillée funéraire. C’est le moment de l’adieu et aussi de l’assimilation émotionnelle du choc. Pour l’âme désincarnée, c’est l’acceptation de l’inhumation définitive de la dépouille charnelle.

Au cours des siècles passés, cette veillée était importante car elle évitait que l’individu ne soit enterré vivant. Les critères, qui confirmaient la mort, n’étaient pas aussi avancés qu’aujourd’hui.

Sur le plan spirituel, cette tradition de nos sociétés, à accorder une période de veille entre le décès et l’enterrement, est totalement justifiée. Les prières et l'amour des amis aident beaucoup le désincarné inquiet dans ce voyage vers le monde spirituel. Les vibrations élevées, qui sont engendrées, créent des barrières magnétiques qui empêchent la présence d’Esprits souffrants ou d’Esprits obsesseurs qui pourraient porter atteinte au détachement du décédé. Pendant ce temps, les équipes spirituels procèdent au détachement des derniers liens du périsprit au corps physique.

Quelle attitude avoir durant la veillée funéraire ?

Compte tenu de la nature complexe et spirituelle du désincarné, un comportement particulier doit se mettre en place pour ce moment et pour aider chacun :

- On peut rester à une veillée tant que l’on peut se maintenir dans une posture de vigilance.

- On doit prier avec sincérité en faveur du désincarné et de sa famille, comprenant que tôt ou tard viendra notre heure et que nous verrons alors la valeur énorme de la prière dirigée dans de telles situations.

- On s’efforce de ne pas rappeler d'épisodes malheureux où le désincarné est impliqué, comprenant que toute pensée a des répercussions spirituelles élevées.

- On reste toujours disponible pour les personnes présentes sans oublier que la veillée n’est pas un moment adapté pour des débats philosophiques ou religieux.

- On respecte la religion de tous les présents et les cultes correspondant à leurs croyances, en cherchant à contribuer, même en silence, à la solidarité.

- On ne perd pas le but principal de sa présence à la veillée qu'est l'aide spirituelle au désincarné et aux membres de la famille, ainsi qu'aux Esprits désincarnés qui sont sur place.

- On reste disponible, autant que possible, pour contribuer spirituellement ou matériellement avec les personnes présentes, surtout ceux qui ont le plus d'impact pour la mort de leur frère.

- Si on est invité à dire une prière ou quelques mots d'hommage pour le désincarné, on prend soin d’être bref, objectif et optimiste en évitant toute image négative qui pourrait surgir par nos paroles vis-à-vis des personnes présentes, qu'elles soient incarnées ou désincarnées.

- On profite de l'occasion pour réfléchir sur le cours de toutes les situations matérielles de la vie physique, en renforçant notre désir d'aimer et de servir pendant le temps qui nous reste encore dans le corps physique.

 

On sait que le message de l'immortalité de l'âme est le fondement de toutes nos recherches d'amour et de fraternité. C’est notre refuge, dans ces moments douloureux comme la mort, et avant tout un message de joie et d'optimisme, notre véritable Bonne Nouvelle.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.