• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » L'intuition : phénomène animique ou spirite ?

L'intuition : phénomène animique ou spirite ?

Publié le 23 août 2021 à 09:50

L'intuition, c'est cette envie irrépressible d'acheter un journal dans lequel on trouvera ensuite la petite annonce de nos rêves. L'intuition, c'est cette porte que l'on pousse, on ne sait pas pourquoi, et derrière laquelle se trouve cette opportunité que l'on attendait tant. L'intuition, c'est ce chemin que l'on prend en marchant «au hasard» et sur lequel on rencontre un futur compagnon de route. L'intuition, c'est cet éclair, ce flash qui, sans effort apparent, nous dévoile d'un coup la clef d'une énigme. L'intuition, c'est tous ces petits riens qui nous guident chaque jour et nous amènent, sans même qu'on y prenne garde, dans la direction voulue. Nous en avons tous fait l'expérience à un moment ou à un autre de notre vie, plus ou moins souvent, plus ou moins régulièrement, mais nul ne peut nier sa réalité, son existence, pas même les scientifiques qui y sont, eux aussi, souvent sujets

 

D'après le Petit Robert, l'intuition est une connaissance directe et immédiate qui ne recourt pas au raisonnement. Autrement dit, c'est une capacité de capter une information soudaine, exclusive, intéressante, pertinente, sans passer ni par la raison, ni par les cinq sens. C'est bien pour cela que certains l'appellent le «6ème sens». L'étymologie du mot vient du latin «intuiteri», qui signifie regarder attentivement, regarder dedans. Cela peut paraitre étrange puisque la définition implique plutôt une notion de passivité (je reçois spontanément une information) que d'activité (je regarde donc je suis actif ; je regarde attentivement, donc je suis même très actif). Mais il s'agit en fait ici d'un regard intérieur, d'un regard au fond de nous-même, dans la partie où le raisonnement n'a pas cours. L’intuition suggère donc une vision claire des choses, capable d’aller au-delà des apparences. En nous donnant accès à des informations essentielles, provenant de l'intérieur de nous-même, l’intuition nous mène directement à ce qui est juste pour nous. Elle est cette «force de l’inconnu qui nous pousse vers notre destinée

 

Il est important de préciser quelques nuances : l'instinct est différent de l'intuition. L'instinct désigne plutôt un comportement inné, transmis par voie génétique et qui s'exprime en l'absence d'apprentissage. Il s'agit d'une impulsion innée, automatique et invariable qui régit le comportement de tous les individus d'une même espèce. On parlera donc d'instinct de survie, d'instinct de reproduction, d'instinct maternel, etc. Pour être plus concret, on notera que crier quand un danger survient est instinctif mais que courir à droite plutôt qu'à gauche pour lui échapper relève de l'intuition.

Un autre mot, proche et souvent employé en parallèle de l'intuition, est le mot pressentiment. Le pressentiment, comme son nom l'indique, est la perception, le sentiment instinctif d'un évènement à venir (en étymologie, «pre» signifie avant, donc on est bien dans le sentiment avant). Ce n'est donc pas tout à fait pareil : on peut avoir le pressentiment qu'on va avoir une intuition bénéfique pour notre avenir en percevant, par exemple, une sensation un peu euphorique, une certaine excitation que quelque chose de bien va se passer sans savoir encore quoi. C'est l'intuition, ensuite, qui fera avoir le bon geste, au bon moment, pour que les évènements se déroulent comme prévus.

 

D'où vient l'intuition ?

Mais alors, d'où nous vient cette connaissance intérieure ? Qui commande cette petite voix ? Comment fait-elle pour savoir ce qui est bon pour nous ? Pourquoi sommes-nous si sûrs d'être dans le vrai sans être capables de l'expliquer ? C'est sur ce point que les chemins divergent car, si tous s'accordent à lui reconnaitre une existence et une emprise réelle sur nos vies, l'intuition ne fait pas encore consensus sur son origine. Par simplicité ici, on distinguera malgré tout, trois grandes tendances : la première, la plus matérielle, est la vision des neuro-scientifiques pour qui l'intuition est le fruit d'une analyse poussée et inconsciente de notre cerveau, capable d'emmagasiner toute la journée nombre de données, de les classer, les répertorier et les confronter pour aboutir finalement à «l'idée lumineuse» qui nous poussera à agir de telle ou telle manière. C'est donc notre cerveau qui fait une analyse inconsciente de nos données personnelles. On parle alors de l'inconscient personnel.

 

L'individu dispose, pour s'adapter au monde extérieur et aux conditions de sa propre structure, de quatre fonctions principales que sont la pensée, le sentiment, la sensation (les cinq sens) et l'intuition, entendue par lui comme une sorte de flair, une fonction psychologique qui nous communique des perceptions par la voie de l'inconscient. Ce qui signifie que nous disposons tous de cette fonction sans pour autant l'exploiter systématiquement de la meilleure façon. Il ne faut pas oublier pour autant notre lien à l'au-delà

«L'intuition est une fonction très naturelle, parfaitement normale et nécessaire ; elle s'occupe de ce que nous ne pouvons ni sentir, ni penser, parce que cela manque de réalité, comme le passé qui n'en a plus et l'avenir qui n'en a pas autant que nous le pensons. Nous devons être très reconnaissants au ciel de posséder une fonction qui nous octroie certaines lumières sur ce qui est par-delà les choses. Naturellement, les médecins qui se trouvent souvent en présence de circonstances énigmatiques ont le plus grand besoin de l'intuition. Plus d'un bon diagnostic est l’œuvre de cette mystérieuse fonction.».

Cette phrase nous amène tout naturellement à la troisième tendance, la plus spirituelle, qui consiste à penser que l'intuition nous vient de l'au-delà et nous relie à Dieu et à l'Univers. Il s'agit ici de l'intuition qui nous transcende, c'est-à-dire celle qui nous permet de dépasser nos limites habituelles, nos limites normales. Cette intuition mystique est comme un don démesuré de l'Univers. Les grands mystiques nous enseignent qu'elle peut surgir quand nous nous mettons en résonance avec les ressources de notre inconscient et de notre moi profond. Comme pour les autres intuitions, elle est soudaine, rapide et génère la certitude d'avoir «touché» le vrai. Mais, comme nous sommes ici dans le spirituel, elle peut modifier l'être en profondeur et définitivement. L'intuition mystique est une fusion cosmique, une illumination. C'est ce qu'avait si bien compris le Bouddha qui disait «L'illumination n'est pas une goutte perdue dans l'immensité de l'océan, elle est tout l'océan contenu dans une goutte.»

 

Comment se manifeste l'intuition ?

Ces trois tendances intuitives ne sont pas incompatibles, au contraire, elles se complètent en intervenant chacune à des moments différents et de diverses manières selon les situations. La perception d'une intuition peut se manifester physiquement (battements de cœur qui accélèrent, poils qui se hérissent, mains moites, etc.) mais elle peut aussi se manifester émotionnellement (on a un attrait ou une répulsion immédiate et spontanée pour quelqu'un) mentalement (par la soudaine résolution d'un problème) ou encore spirituellement (en faisant une expérience mystique de l'ordre de la révélation).

 

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.