• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » Le monde des esprits et nous

Le monde des esprits et nous

Publié le 19 août 2021 à 10:11

Le monde spirituel qui nous entoure est peuplé d’êtres qui ont été des hommes et des femmes comme nous et qui se trouvent à des niveaux divers de développement moral. Notre monde est très proche de celui qui se trouve de l’autre côté et à l’instant de notre mort nous emportons nos angoisses, nos joies, nos douleurs, nos rancœurs, en un mot tous les sentiments qui nous animaient durant notre vie terrestre. A cela s’ajoute la peur de l’inconnu, de se retrouver dans un monde que nous ne connaissons pas ou plutôt que nous ne reconnaissons plus et cela pour une grande partie de notre humanité.

 

 

Nous savons que lors de notre incarnation dans la matière terrestre nous avons l’oubli de nos vies passées et de notre vie d’être spirituel. Nous avons constaté, lors de nos réunions médiumniques, que nombre de désincarnés se trouvent perdus dans l’au-delà et ne reconnaissent pas ce monde spirituel dans lequel ils ont pourtant fait de nombreux passages. Ils conservent pour un moment l’oubli de leur état d’être éternel. Pour beaucoup la dématérialisation du corps physique et le retour dans le monde des Esprits a le même effet que l’emprisonnement de l’Esprit dans un nouvel organisme. La renaissance d’un côté comme de l’autre ne se passe pas toujours dans de bonnes conditions et il devient évident que le travail des centres spirites, est considérable et important aussi bien pour les Esprits souffrants incarnés que désincarnés. En plus de nos guides personnels, nombreux sont les bons Esprits qui veillent sur nous et sur nos centres mais ils ne peuvent faire à notre place le travail qui nous incombe. De surcroît l’aide aux Esprits souffrants permet d’éviter ou de diminuer de nombreux phénomènes obsessionnels.

 

 L’importance de la pensée

 

 

Durant notre incarnation nous ne cessons de penser et d’envoyer des ondes vibratoires à notre entourage ; grâce à notre corps physique ces pensées sur notre plan peuvent se traduire par des mots ou des comportements qui définissent nos actes. Dans le monde spirituel il ne reste plus que la pensée pour correspondre, et c’est ainsi que les nouveaux désincarnés se trouvent forts démunis dans leur nouvel état. L’aide que nous pouvons leurs apporter est alors liée à nos pensées, à nos sentiments et à l’intensité, à l’émotion que nous pouvons mettre dans ces ondes vibratoires.
Les personnes bien formés sont alors extrêmement importants pour apporter l’aide aux Esprits souffrants plus pour ceux qui sont encore incarnés et qui sont affectés par la mort de leurs proches, que pour ceux qui sont désincarnés et qui errent dans l’au-delà à la recherche d’une compréhension de leur état. Les liens affectifs restent très forts d’un côté comme de l’autre. Il est nécessaire que les personnes soient prêtes à faire des sacrifices personnels, des renoncements dans leur vie, et à considérer l’acte spirite comme un mode de vie, une priorité naturelle dans son emploi du temps et non pas comme un dérivatif plaisant pour compléter son planning.

 

Les Esprits souffrants en question

Les proches décédés ou Esprits errants Nous savons tous que le niveau de connaissance et d’évolution de notre monde est relativement peu élevé et que nombre de nos contemporains décédés continuent d’errer sur notre environnement terrestre. Ces Esprits du cercle familial ou amical ont besoin de notre aide et de nos prières.


Les Esprits obsesseurs à différents niveaux
Ce sont ces Esprits qui nous entourent, que nous croisons en permanence dans notre vie de chaque jour et en tout lieu et avec lesquels nous n’avons pas obligatoirement des liens de cette vie ou d’une autre mais qui s’accrochent à nous tels des naufragés à une bouée de sauvetage. Des affinités de caractère ou des pensées même passagères peuvent les attirer dans notre environnement. Que nous en ayons conscience ou pas ces Esprits nous perturbent. Nous ne les connaissons pas mais ils interfèrent dans notre vie. Suivant le degré de sensibilité de chacun et de notre masse fluidique, cela se traduit par un simple mal de tête, des nausées, un mal être général, des symptômes de maladies, des phénomènes physiques dans les habitations ou différents états d’obsession plus ou moins importants. Au même titre que nos proches décédés ce sont des Esprits dans la souffrance.

Les Esprits perturbateurs
Ils se traitent avec discernement et avec une vigilance de tous les instants car il faut repérer rapidement les maillons faibles ou les failles par lesquels ces Esprits peuvent se glisser. Ils précèdent et sont guidés généralement par un Esprit pervers d’une grande force fluidique contre laquelle nous ne pouvons rien sans une importante protection de nos guides. C’est parfois une sorte de test , soit sa destruction, soit afin de passer à une étape suivante.
Il est possible d’aider ces Esprits souffrants, perdus et manipulés, par contre il vaut mieux éviter les contacts avec leur chef et de diriger toutes pensées vers celui-ci. Ces Esprits perturbateurs sont attirés par le fait que nous faisons des recherches est basée sur la connaissance de certains fluides et de leurs effets sur nos organismes physiques et spirituels. Ces recherches attirent bien sur la curiosité d’Esprits plus ou moins ténébreux qui ne désirent pas voir briller la lumière sur notre monde.

Les Esprits souffrants incarnés
Une espèce singulière qui a la particularité de beaucoup se plaindre, de se poser beaucoup de questions, mais qui devant l’effort demandé préfère repousser à plus tard l’apprentissage de la vie spirituelle. Mais peu importe, notre travail est bien de semer cette petite graine qui un jour germera et fera pousser une belle plante. J’ai vu très souvent des personnes désespérées qui retrouvent la force et le courage après une ou deux séances , mais que je ne revoit jamais par manque de foi, de persévérance et de volonté. Ils préfèrent retourner dans leur souffrance et leur vie matérielle plutôt que de consacrer quelques minutes à leur avancement spirituel. Je ne développerai pas le sujet sur les Esprits souffrants incarnés qui relève d’un état obsessionnel, qu’il soit auto-obsessionnel lorsque la personne tourne dans ses propres pensées ou qu’il soit dû à l’environnement spirituel de cette personne.

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.