• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » Les catastrophes naturelles et la force pensée

Les catastrophes naturelles et la force pensée

Publié le 8 août 2021 à 09:56

On assiste depuis quelque temps à une prise de conscience des conséquences de l'activité humaine sur la nature. L'écologie, discipline relativement récente, s'est développé constamment au fil des dernières années. La pollution industrielle et urbaines, les catastrophes naturelles, le dérèglement climatique avec ses conséquences désastreuses ont obligé les états modernes à réfléchir à la préservation de l'environnement.

 

Les Terriens s'emploient à tempérer les effets d'une activité humaine néfaste pour la nature. Mais, si la prise de conscience de plus en plus avérée est suivie d'actes importants, en revanche les conséquences du psychisme humain sur la nature sont totalement méconnues.

Or, les pensées humaines ont des répercussions sur l'environnement. L'homme vit en symbiose avec son milieu naturel ; il est en harmonie universelle où le minéral, le végétal, l'animal, l'humain sont tous issus de la même force causale ; l'univers tout entier est le résultat d'une force amoureuse, d'une vibration amoureuse divine.

 

Ainsi, l'évolution humaine doit s'accompagner du respect de tout ce qui entoure les habitants de la 

planète ; on ne peut plus méconnaître son environnement naturel.

 

 

Tout est vibratoire, nous vivons dans un monde vibratoire, les couleurs, les formes et les sonorités ne sont que le résultat d'un processus vibratoire. La lumière elle-même qui procède par ondulation est le résultat d'une résonance électromagnétique au niveau de l'univers ; l'esprit est source de toute chose , de tout mouvement. Le phénomène physique est, en réalité, un phénomène psychique. Ayant admis que la provenance de touche chose est spirituelle, l’homme améliorera son conditionnement physique.

 

 

LA PENSÉE HUMAINE 

La pensée est l'attribut essentiel de l'esprit ; dès sa pulsion par le créateur, l'esprit est doué de pensée, d'intelligence qui va bien sûr se développer, s'affiner sans jamais disparaître, survivant à la mort du corps physique, enregistrant tous les événements, les apprentissages, les sensations des expériences vécues dans la matière. Lorsque l'esprit est incarné, il utilise son double périspritale pour communiquer les informations et sensations au cerveau.

 

La pensée est donc une énergie utilisée en permanence de façon consciente ou inconsciente pour communiquer, échanger, ressentir, imaginer.

 

Le processus est celui-ci : la pensée créé des images fluidiques qui se réfléchissent dans l'enveloppe périspritale comme dans un miroir, ce fluide bon ou mauvais selon la pensée positive ou négative, va exercer une sortie extra-corporelle se libérant ainsi du corps physique. Dés que le fluide s'extériorise du corps, il devient une vibration de forme ondulatoire, cette forme ondulatoire va se véhiculer dans l'espace et lorsqu'elle va atteindre la personne ou les éléments concernés, elle va devenir un effluve ce qui veut dire que la pensée est un fluide quand elle appartient au corps, une vibration quand elle s'extériorise, un effluve lorsqu'elle atteint son impact.

 

Le fluide est un véhicule de la pensée comme l'air est celui du son. Une substance est émise la nucléine ; ce sont des micro-particules ou grains d'énergies qui émanent du fluide périsprital.

 

La pensée est l'attribut de l'esprit ; ainsi après la mort, les désincarnés privés d'organes physiques communiquent par transmission de pensées, par télépathie.

 

Ainsi, des catastrophes naturelles, des séismes, sont en partie le résultat des pensées négatives émises inconsciemment par les habitants de la Terre.

Lorsque le psychismes humains sont altérés par des conditions de vies difficiles (guerres, famines, épidémies, etc), il y a une répercussion sur les éléments naturels et si cela se passe dans des régions menacées par des séismes, des inondations, les risques sont démultipliés.

 

 

Ce que l'on peut envisager

 

Si l'on admet que la pensée a un effet sur les humains mais aussi sur les éléments de l'univers, l'on peut en maîtrisant, en dirigeant sa pensée, modifier le cours des événements naturels. Le psychisme humain peut e maîtriser.

 

L'action de la force pensée est démontrée dans le cas de la psychokinèse où l'on peut modifier la structure moléculaire de la matière et parvenir sans les toucher à tordre des objets. De même qu'il est possible d'agir par la force de la pensée sur la matière vivante afin de reconstituer des organes vivants détériorés ou absents, ce que l'on appelle la protogenèse.

Les prières croyantes ou non de toute confession réalisent des actions à calmer les colères.

 

Nous pouvons par notre prise de conscience, notre volonté, diriger nos pensées afin de réduite les effets désastreux de l'activité industrielle chimique sur la nature.

 

Ma mission ? Ouvrir les consciences sur ce que la pensée est capable d'engendrer. Et faire prendre conscience que nos pensées peuvent être changer par notre simple volonté.

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.