• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » La protogénèse

La protogénèse

Publié le 31 juillet 2021 à 09:46

L'esprit, au moment de la réincarnation construit son propre corps à partir du matériel génétique reçu de ses parents. Il pénètre la matière par l'intermédiaire de son double, le périsprit, élément de semi-matériel puisé dans le fluide universel lors de la création de l'esprit.

C'est en quelque sorte un tout premier corps qui va permettre à l'esprit, complètement immatériel, d'intégrer la matière.

Le périsprit va accompagner l'esprit de vie en vie, pendant toute la durée de son cycle évolutif et va servir de réceptacle mémorisant de tout ce qui a été vécu, appris, ressenti par l'esprit au cours de la totalité de ses existences.

La pensée est l'attribut essentiel de l'esprit ; elle siège dans œ cerveau pendant la vie incarnée mais elle subsiste en dehors des circonstances particulières où l'esprit voit, agit sans le recours des organes physiques (cas de somnambulisme, de vue à distance, de rêves prémonitoires).

La pensée s'exerce constamment ;  on ne peut pas ne pas penser et cette pensée s'extériorise sous formes de fluides qui auront un impact sur les personnes ou sur l'objet de nos pensées.

 

 

La protogenèse est l'action directe de la force pensée sur la matière vivante. Son action procède de la même démarche que la psychokinésie mais, cette fois, c'est la chair vivante que l'on souhaite atteindre et permettre ainsi la reconstruction de cellules organiques ou de membres détruits.

 

Par exemple, un membre amputé n'est qu'une disparition tangible  du membre, le périsprit demeure ; la matière périspritrale subsiste, invisible mais bien réelle. De nombreux témoignages de personnes amputées ont révélées que la plupart d'entre eux souffraient de la disparition de ce membre (douleur du membre fantôme)

On peut y voir la couleur de leur aura ; la couleur, la structure, les radiations ainsi que la structure périspritale correspondant au membre amputé.

Il est possible d'atténuer la douleur bien réelle du "membre fantôme", aussi d'éviter tous traumatismes causés par l'ablation (actuelles comme pour ses prochaines vies : traumatismes périspritaux)

En effet, cela pourrait engendrer dans ses prochaines incarnations, le développement de certaines maladies graves ainsi que des handicaps.

 

 

 

La protogenèse permet d'agir sur cette perpétuité périspritale afin de reconstituer la chaire désincarnée de manière partielle. C'est généralement l'action pensée d'une personne vivante ou d'un groupe d'une personne à destination d'une autre personne.

Cette action étant parfois accompagnée conjointement d'Esprit de l'au-delà.

Mais il est possible d'agir pour soi-même, ce qu'on appelle l'auto-protogenèse, ou action direct de l'esprit incarné sur sa propre enveloppe charnelle.

La protogenèse peut se pratiquer de façon hypnotique par une suggestion bien menée.

L'esprit du patient est conduit à agir sur ses cellules périspritales ainsi de reconstituer ce qui est momentanément absent ou invisible. Mais il n'est pas question dans ces cas là de sophrologie ni d'hypnose légère : il s'agit ici de l'hypnose profonde, c'est-à-dire d'un état où l'esprit se retrouve lui-même dans sa plénitude, déconnecté de la matière, plus apte à entendre et mettre en pratique la suggestion par laquelle il pourra agir.

 

En séance d'hypnose, il est donc possible e suggérer au patient le retour à son enveloppe périspritale d’avant l'accident. L'esprit va ainsi va irradier de ce souvenir la mémoire périspritale ; le périsprit pourra ensuite répercuter sur le corps physique cette image et recréer la matière correspondante. Une hypnose bien conduite dans le phénomène de régression peut traduire momentanément pour un être humain à l'état adulte, ce qu'il a connu au moment de la fécondation, au moment de l'ovulation.

 

 

 

Ces perspectives aussi réelles soient-elles, en sont toutefois guère envisageables dans l'immédiat sur Terre. De telles actions intimement liées à l'évolution de l'humain se traduisant par une maîtrise progressive des enveloppes charnelles et surtout de la prise de conscience des enveloppes charnelles et surtout de la prise de conscience que l'l'être humain est le résultat de la force de la création divine et amoureuse.

 

L'esprit préexiste à la matière, il la domine et tout être humain est d'abord et avant tout  un esprit et non le résultat plus ou moins hasardeux de la génétique physique.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.