• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile
Accueil » Blog » Le guide spirituel

Le guide spirituel

Publié le 20 juillet 2021 à 09:24

Présentation

Les guides spirituels ne sont pas des êtres à part : ils sont aussi des entités, des esprits.
Tous comme nous, ils ont eu une vie matérielle, dans les chairs, et se sont désincarnés.
En rejoignant dans l'au-delà, ils sont passés d'un état matériel à un état spirituel qui ne modifie ni leur personnalité ni leurs sentiments.

Ils ont choisis de leur propre gré, pour leur apprentissage, d'accompagner un incarné dans la matière parce qu'ils ont la possibilité. Il a ainsi voulu nous aider car ils nous ont connu soit dans cette vie soit dans une autre.(père, mère, ami, enfant, amour). Peu importe la relation, c'est l'amour qu'il a porté pour nous qui lui conduise à nous aider.

Son rôle est à la fois simple et complexe, il est dans l'au delà, il sait ce que nous avons choisi avant notre incarnation sur Terre, il connait nos forces et nos faiblesses, il connait nos antériorités, il voit ce que nul autre ne peut voir et nous connait mieux que n'importe qui.

Avec cette connaissance, il tente de nous guider pour atteindre nos objectifs.
Deux axes  principaux : apprendre à aimer et développer son instinct.
Il nous aide à nous améliorer, certes pas en claquement de doigt. mais l'amélioration en est certaine.

De se faire, il insuffle ses pensées, ses conseils, sa force et son amour à notre insu, de façon très subtil. Pour les personnes avec des capacités extrasensorielles bien améliorer, les entends, font attention à leurs signes.
Nous pouvons aussi le rencontrer via à nos rencontres nocturnes pendant notre sommeil (état de mort partiel). D'où là, il nous donne ses conseils, des échanges.  Au réveil, nous en avons pas conscience, aucuns souvenirs mais ces échanges restent malgré tout en nous inconsciemment.

Penser à lui régulièrement, lui donner son amour, favorise des échanges concrets avec lui pour accroître notre pouvoir télépathique. Plus nous pensons à lui, plus nous élevons notre communication avec lui puisque ce n'est qu'une communication entre esprit à esprit et comme toute communication, relation cela se construit, elle s entretient en pensant l un à l autre régulièrement.

Quand nous finissons notre incarnation, quand nous mourrons il est le premier à nous accueillir. Dans l'au delà il aide à faire le point de sa vie passée et établir un nouveau projet pour une prochaine réincarnation. Il est toujours bienveillant, accueillant, à l'écoute.

Le guide spirituel est là toujours avec nous, en nous montrant à quel point il nous aime et nous veut que du bien.


Comment et pourquoi un esprit devient-il guide ?

Un esprit décide t il seul d'être guide ou est il désigné ? 

Un esprit peut décider de lui même d'être guide d'un humain, il peut le décider pour un parent, enfant, ami, etc. Des missions particulières sont attribuées à certains humains sur la Terre.
 Elles exigent une concertation de plusieurs esprits dans l'au delà qui ont défini cette mission. Alors dans cette conditions, le guide désigné fera en sorte que cette mission soit effectué de manière efficace., le mieux possible. Cela n'enlève rien à sa moralité, il guide aussi par amour pour son protégé.


Selon la mission choisie, il peut soit protégé soit un seul humain soit un groupe soit un pays.
Si être guide est leur choix, c'est aussi, un rôle, une fonction, qui se travaille  : apprendre, la sagesse, la volonté, la force de bien diriger,= ses pensées, la force de s'accepter que leur présence ne soit pas reçue mais de garder espoir que tout peut prendre un sens différent.



Pas toujours facile à réaliser pour eux, du fait que beaucoup d'humains ne perçoivent pas leur présence à leurs côtés. Il ressent toute nos émotions, notre caractère, sait si on est hypocrite et orgueilleux, il en est même pourrie de chagrin. Quand un guide est heureux, il ressens un accomplissement intense.


Tu es utile à mon âme comme je suis utile à la tienne 


Son rôle

eu importe le nom qu'on puisse lui donné (anges, chérubin, archange, etc), ils nous semble juste fascinants et semble partager notre vie depuis la nuits des temps.

LE GUIDE A TRAVERS L HISTOIRE

Le guide spirituel est un Esprit qui nous accompagne et nous conseille tout au long de notre vie. Il est souvent appelé ange gardien dans certains courants religieux ou spirituels (new age)

Pour le judaïsme,les anges guident Abraham et aident Moïse à aller vers la Terre promise.
Les Hébreux croyaient qu'il était impossible à un homme de voir Dieu face à face sans en mourir. Par soucis de logique, ils ont remplacé  tous les passages où l'homme voyait Dieu par des passages où l'homme rencontré un ange envoyé de Dieu.

Pour les chrétiens, c'est l'archange Gabriel qui annonça à Marie qu'elle enfantera de Jésus. C'est également les anges qui firent rouler la pierre qui scellait le tombeau du Christ et l'accompagnèrent au ciel.  La Bible ne mentionne jamais le nom de "gardien".

Les anges sont représentés en peinture dans toutes les mosquées et écoutent les prières  des fidèles. L'archange Gabriel, le même qui apparut à Marie, inspira Mahomet dans l'écriture du Coran.

Dans l’hindouisme et le Bouddhisme, on trouve également des personnages angéliques. Cependant ils dépassent la séparation entre les grandes religions et se veulent être des guides, ils sont représentés généralement sous une forme humaine. Ils sont les messagers de Dieu  qui apparaissent à divers endroits. Étymologiquement, le mot ange signifie messager.

Au Moyen-Age, ce sont les artistes qui ont rendu les ailes quasi- obligatoires afin de montrer qu'ils défiaient les lois de la pesanteur et qu'ils flottaient dans les airs. Cela permettait aussi de les distinguer des vivants. C'est à cette époque d'où vient le "système des anges : 9 chœurs d'anges avec chérubin, séraphin etc.

Jusqu'au XIVe siècle, on croyait qu'il y avait un ange pour tout : planète, le temps, poésie, etc.
Un gros déclin de la croyance des Anges juste aprés l'épidémie de peste (1347 à 1352) qui décima plus de la moitié de la population dont celle-ci croyait aux anges protecteurs.

Pourtant, à travers l’histoire, on peut retrouver la place de leur présence. Telle que Jeanne d'Arc qui entendait des voix célestes pour libérer le royaume de France de l'envahisseur et de conduire le dauphin sur le trône.

La légende dit que Georges Washington a vu un ange  qui lui a raconté l'histoire de son pays. Les anges faisaient partie de sa foi et de ses croyances.
Durant la Première Guerre Mondiale, de nombreux soldats ont témoigné avoir vu des anges à leurs cotés pendant les moments les plus durs.

LE GUIDE ET LA PHILOSOPHIE SPIRIT

Grâce aux contacts avec l'au-delà au XIXe siècle, on comprends alors que ceux qu'on appelé des anges sont des Esprits de personnes défuntes.
La protection est la loi indispensable à tous, que nous soyons incarnés ou désincarnés.
L'esprit qui est guide est plus évolué que son protégé, tant sur le plan moral que intellectuel.
Mais c'est avant tout quelqu'un que nous avons connu au cours de nos diverses réincarnations et avec qui nous avons des affinités (parent, ami, amour, enfant, etc). Il nous est proche, il nous aime. Il est l'Esprit qui espère en nous qui nous voit vivre ; il nous accompagne tout au long de notre vie.

Avons nous toujours le même guide ? la règle n'est pas absolue. Nous pouvons changer et garder après le même un certain temps. Le guide peut rester le même pendant toute notre incarnation et même si nécessaire pendant plusieurs vies.
Il peut aussi avoir le besoin de se réincarner pour sa propre évolution ou pour accomplir une autre mission dans l'au-delà, ce qui lui permettra d'assumer plus son rôle. Alors un autre guide prendra sa place.

LA RENCONTRE AVEC LE GUIDE 

Chaque fois que le guide peut se manifester à son protégé, il le fait non seulement avec joie et bonheur mais surtout avec amour.
Pendant notre sommeil nous avons toujours la rencontre en réel avec lui pour échanger sur des conseils, des pistes pour notre évolution personnelle.
Quand il y a danger, ou simplement quand il est nécessaire, une voix intérieure se manifeste.
Dés lors de l'expérience de mort imminente, il y a toujours la rencontre avec le guide en ressentant amour, joie et bien être.
Pendant nos rêves, nous avons toujours des signes de notre guide, il suffit d'interpréter nos rêves.

Il ne faut surtout pas se mettre en tête que le guide agit à la place du protégé. Il suit, il veille, il tente d'insuffler les bonnes décisions. Cela dépends de la réceptivité, de la conscience et de l'état d'esprit du protégé.

Certains ne rentreront jamais en contacts avec leur guide pour cause de mal être (dépression par exemple), soit à un contexte défavorable (guerre, famine, violences,...) ou par infériorité spirituelle. D'autres, malgré leur réceptivité et des contacts réguliers, resteront sourds à leurs conseils et se laisseront entraîner dans la facilité et le renoncement souvent par un orgueil démesuré.


LE RÔLE DU GUIDE AU MOMENT DE LA MORT ET DANS L'AU-DELÀ

Le rôle du guide ne s'arrête à un niveau "terrestre" mais se poursuit aussi dans l'au delà. Il s'avère qu'il nous réceptionne dés notre mort (pour ceux qui ont eu une mort plutôt calme : ceux qui ont connu le trouble sont celles qui ont été violentes tels que suicides, accidents, meurtres etc) ainsi que selon la psychologie de l'esprit, son caractère, ses défauts, ses croyances religieuses, sa façon d'appréhender la mort, son niveau d'évolution, vont entraîner également un état de trouble. Il ne va pas réaliser ce qu'il vit).
Après l'accueil dans l'au-delà, le guide garde sa fonction et va rester auprès de son protégé en lui permettant d'appréhender  sa nouvelle fonction d'Esprit et lui faire découvrir l'au-delà. Ensemble, ils vont pouvoir faire un bilan sans jugements mais de façon objectif et sincère.


LE RÔLE DU GUIDE PENDANT LA RÉINCARNATION

L'Esprit va devoir choisir le moment de sa réincarnation, le lieu et éventuellement la mission de sa prochaine réincarnation. Dans l'au delà il est libéré de toutes contraintes "terrestres" et prendre la décision de se réincarner n'est pas anodin. Peurs, angoisses, peuvent survenir. Donc il est important d' écouter les conseils de son guide pour que la réincarnation ne connaisse pas de trouble. Une réincarnation trop rapide peut conduire à des accidents et qui peut se traduire par un handicap ou mal être psychologique.

CONCLUSION

Ayez conscience que vous avez un être à portée de vous, qui vous protège, conseil. Pensez à lui à tout moment, donnez lui autant d'amour, parlez lui, il répondra toujours à votre appel et vous fera des signes : une intuition soudaine, un oubli soudain d'une chose, etc ....


Le Guide et le libre arbitre

Il est évident qu'il y est des différence entre nous, les humains, certains connaissent la misère, la souffrance, le rejet et autre, la santé, le bonheur, mais cela n'est pas le fait du guide spirituel.
L'humain est le seul responsable de ses erreurs, de son évolution, de ses vies passées et de ses difficultés.
Il dépends aussi d'un environnement géographique, familial, sociétal, qui génère des problèmes rendant parfois l'existence parfois insupportable, voire dangeuse et cependant tous les humains ont un guide, un protecteur, qui ont tous un point commun : l'amour du protégé et la détermination à veiller sur sa destinée.

LE RÔLE DU GUIDE

Tout guide est un esprit aimant? Cet attachement particulier est le résultat d'expériences incarnées communes au cours desquelles des lien se sont tissés. Il connait bien son protégé par coeur dans tous les moindres recoins.
L'Esprit avant de devenir guide se prépare. Il apprends la sagesse, la volonté, la force du bien et le contrôle de ses pensées.
Les guides de la Terre doivent être prêt à ne pas être écouter, accepter ou envisager leur présence.
Ils doivent aussi apprendre à gérer la déception, la souffrance quand le protégé se conduit mal.
Pourtant les humains, même ayant connaissance de leur guide, pensent qu'il n'oeuvre pas pour eux, ne font rien. L'orgueil de l'humain pousse à ne plus croire à son guide.
Si les vies ne se ressemblent pas, c'est qu'il y a d'autres paramètres comme dans certains pays où sévit les crimes, les guerres, les guides font tout pour porter secours, pour aider, mais leurs possibilités sont limitées.
Il n'a pas de pouvoirs magiques car dans ce cas là les enfants qui meurent sous des bombes ou des cataclysmes auraient des guides nonchalants.
Il n'en est rien ; les guides souffrent quand leur protégé vive de telles situations et essayent comme ils peuvent de rassurer, entourer et de consoler.


LE LIBRE ARBITRE

Le guide ne peut éviter certains dangers et respecte le libre arbitre de son protégé.
La vie n'est pas écrite à l'avance. Il n'y a pas de destin tout tracé où l'on ne pourrait rien ; ni de karma  enfermant l'individu dans un rôle bien déterminé avec son lot d'épreuves et de souffrances destinées à racheter les fautes de vies antérieures.

Il existe une certaine forme de déterminisme, liée au condition de vie sur terre mais pas pour autant aucune vie n'est tracée à l'avance.
Le déterminisme est une philosophie qui dénie la volonté humaine la faculté d'agir librement et qui attribue uniquement à des éléments extérieurs les "mobiles" des causes qu'on peut déterminer les actions de nos actes.
Si nous enlevons la capacités d'agir à l'Humain, la liberté de penser, l'humains ne serai plus humain mais un robot. En supprimant le libre arbitre, on supprime la responsabilité.
Bien entendu, le libre arbitre absolu est illusoire  car il est limité par les changements de la vie sur la planète et de l'infériorité de ses habitants.
Pour qu'il soit véritablement absolu, l'homme doit évoluer et utiliser son libre arbitre que pour le bien, la charité, et l'amour. Ici sur Terre, planète peu évoluée, le libre arbitre est mal utilisé nottament pour faire le mal ou se laisser aller à ses bas instincts.

Tout humain est résultant de nombreuses vies successives plus ou moins lourdes avec plus ou moins de traumatismes. Et il est aussi victime d'une infériorité morale assez général qui conduit à l'orgueil, la haine et égoïsme.
Tout cela conduit des difficultés à vivre sur la Terre.
Le guide pourra; si la réincarnation est consciente par l'Esprit de lui indiquer des choix de vies mais parfois ces dédisions sont perdues de vue et ne se réalise pas. Si la réincarnation est inconsciente, alors le guide aura lourde tâche car souvent l'esprit revient dans son environnement antérieur non propice à son évolution morale et/ou intellectuelle.
Même dans des conditions difficiles, l'homme a son libre arbitre dans ses choix, il a toujours le choix entre le bien et le mal. Ces choix peuvent être cruciaux et parfois lourds en conséquence quand la vie humaine est en jeu.
C'est pour cela que le libre arbitre ne s'exerce pas dans la facilité ; il faut de la ténacité , du travail et en cela le guide joue un rôle déterminant en nous donnant force et courage.
En cas d'échec, regardez votre attitude, regardez vous dans un miroir, avant de vous en prendre à votre guide, on n'attends jamais de la providence.

LES PROPOS DES GUIDES DEMEURENT ESSENTIELLEMENT DES PROPOS AIMANTS MÊME SI PARFOIS ILS LE DOIVENT LE SOULIGNER AVEC FERMETÉ ET LUCIDITÉ SES FAIBLESSES, SES ERREURS ; ILS SONT TOUJOURS EMPRUNTS D'AMOUR ET DE BIENVEILLANCE COMME LE FERAIENT DES PARENTS ATTENTIFS.


Proximité possible entre le guide et son protégé

Depuis l'au delà jusqu'aux portes de la matière lorsqu'est venu le temps de la réincarnation, nous sommes accompagnés de notre guide.

POURQUOI PENSER A SON GUIDE  ?  ÉTABLIR UNE PROXIMITÉ ENTRE LE GUIDE ET LE PROTÉGÉ 

Présent en toutes circonstances, le guide tente par tous les moyens qui lui est possible d'atteindre son protégé.  De par ses pensées aimantes, il essaie d'interpeller, d'accompagner et de rappeler à celui qu'il protège son chemin choisi avant sa réincarnation.
Du fait de sa connaissance parfaite de notre Esprit il insuffle des idées, intensifie notre intuition, encourage et incite à se dépasser faces aux épreuves de la vie. IL conseille et soutient malgré la frontière qui sépare les deux mondes.
Avoir conscience de la présence de son guide et penser à lui, c'est alors établir et renforcer un lien de proximité qui nous unit l'un lautre. Ainsi plus on pense à son guide, plus le lien télépathique est intense qui permet d'établir un lien permanent avec celui ci.

QUAND ET COMMENT PENSER A SON GUIDE

Etant donné que la pensée se véhicule dans l'espace instantanément, le guide perçoit, entends et sait les appels de son protégé. Ses pensées vibrent au rythme des nôtres et son soutien est sans conteste. Ainsi il est possible de penser à son guide en toute circonstance (de l'aide, des conseils, soutien, recueillement, etc) mais ne viendra pas vous aidez pour gagner au loto ou pour trouver une place de parking.
Il sera toujours là pour le mieux être de son protégé, vous ne les dérangez jamais.
Penser à son guide aussi à des moments heureux et le remercier fait qu'augmenter le lien télépathique, ainsi que de témoigner l'amour qu'on lui porte.

RENCONTRE AVEC LE GUIDE LORS DE LA DÉCORPORATION NOCTURNE

Au delà de nos liens télépathiques que l'on peut avoir avec nos guides, un phénomène naturel existe bel et bien ;la décorporation nocturne : petite mort quotidienne qui permet à chacun de capter les énergies spirituelles pour mieux appréhender sa vie physique. Il n'y a pas de vie sans l'Esprit, l'homme a donc besoin de se nourrir du fluide cosmique pour équilibrer son incarnation.Un homme dont l'esprit et le périsprit ne s'évaderaient jamais conduirait à une mort certaine ou pire encore à un comas prolongé à cause de ce manque de fluide.
Nous retrouvons même des proches disparus (de cette vie là ou une autre )
Quoique le souvenir de ce "voyage" bloqué par l'inconscient a une influence sur le comportement de l'individu : souvenir brefs, et intuition augmentée.
Lors de cette décorporation, nous rejoignons notre guide, où se passe de nombreux échanges, des conseils, des indications de chemin de vie lors de l'incarnation.

La nuit porte conseil
ce dicton n'est pas un hasard, pendant la nuit nous apprenons voici pourquoi on rêve et qu'on a des humeurs différentes lors de notre réveil.

Plus on dirige nos pensées vers lui plus il peut nous atteindre et pourra agir en conséquences mais n'oublions pas notre libre arbitre dont nous sommes les seuls responsables. Nous prenons seul nos décisions.

Guide de la paix

La plupart des guides protègent une seule personne mais il m'a été évoqué lors de discussion avec des esprits qu'il existe une autre catégorie : des guides qui oeuvrent pour la paix dans le monde. Ils protègent une nation, un pays ou la planète entière.

Ceux ci ont eu une vie précédente (terrienne) une attribution dans de différents domaines selon leur sensibilité, personnalité. Certains l'ont fait au travers de la politique, les arts la science, la médecine etc. Arrivé dans leur au delà ils choisissent donc de poursuivre leur quête en aidant les humains à promouvoir la paix.

Ces esprits veillent et agissent pour que la planète évolue et se métamorphose, pour qu'enfin l'humanité connaisse le partage des richesses, la fraternité entre les peuples et la paix.
Quand ils se font entendre, ils viennent clamer leur survivance ainsi que leur désir d'agir.



POURQUOI DES ESPRITS FONT ILS CE CHOIX ?

Dans l'au delà nous demeurons ce que nous étions avant, notre personnalité, nos idées, nos centres d'intérêts.
Parmi toute la multitude d'esprits incarnés à toute les époques, certains hommes et certaines femmes ont contribué  lavancement des idées, au changement des sociétés vers toujours plus de justice et de liberté. Ils se sont alors investis dans différents domaines selon leur sensibilité et leur personnalité. Certains l'ont fait à travers la politique, les arts, la science, a médecine, etc.
Devenus Esprits et fidèles à leurs convictions, c'est tout naturellement que leurs regards se tournent vers la Terre.
Leur préoccupation demeure l'avancement de l'humanité en tous domaines et cela dans le sens du bien commun, du mieux-vivre et mieux-partager.
Leurs élans solidaires les poussent à désirer à continuer leur lutte, leur combat.
Ces Esprits veillent et agissent pour que la planète Terre évolue et se métamorphose, pour qu'enfin l'humanité toute entière connaisse le partage des richesses, la fraternité entre les peuples, la paix.
Certains, et ils sont nombreux choisissent d'être guide de la paix.



COMMENT AGISSENT ILS ?

La pensée est l'attribut essentiel de l'esprit. La pensée est vibration, ce n'est pas une abstraction mais une action réelle.
Cependant ces esprits de la paix, sont en dehors de la matière et leurs pensées d'amour demeurent des vibrations éthérée qui n'atteignent pas forcément leur objectif. Leurs possibilités d'action restent alors limitées.

Cette particularité vibratoire de nos esprits incarnées peut dans une combinaison fatidique avec les pensées des désincarnés rendre des actions plus efficientes.

Il est donc important d'unir nos deux mondes l au-delà et les êtres incarnés grâce à nos fluides, nos pensées aimantes et pacifiques, agir conjointement sur le devenir de la planète dans le sens du bien, le sens de la paix entre les hommes. Nous pouvons tout aussi bien le faire collectivement qu'individuellement.

Imaginez si tout le monde prenez conscience de cette force pensée et de sa capacité à changer le monde, il serait possible de faire disparaître des foyers guerriers.

Unissons nos forces aimantes et par des "prières" collectives et individuelles, utilisons les pour aider ceux qui luttent pour un monde meilleur, fraternel et dans l'unité.

Ne sommes nous pas tous incarnés et désincarnés avant tout des esprits en évolution dont le destin commun est de vivre en harmonie et donc en paix ?



Extrait I have a dream : Je suis heureux de pouvoir être ici avec vous aujourd'hui, à une manifestation dont on se rappellera comme étant la plus grande manifestation pour la liberté dans l'histoire de notre pays. Il y a cent ans, un grand Américain, à l'ombre de qui nous sommes aujourd'hui, a signé la Proclamation d'Emancipation. Ce décret capital est arrivé comme une grande lumière d'espoir pour les millions d'esclaves qui avaient été brûlés par les flammes de l'injustice qui consume. Il est venu comme une aurore joyeuse pour terminer la longue nuit de leur captivité. Mais, un siècle plus tard, le Noir n'est toujours pas libre; un siècle plus tard la vie du Noir est toujours tristement handicapée par les menottes de la ségrégation et les chaînes de la discrimination; un siècle plus tard, le Noir vit isolé sur une île d'indigence au milieu d'un vaste océan de prospérité; un siècle plus tard, le Noir languit toujours dans les coins de la société américaine et il se trouve en exilé dans sa propre terre. Nous sommes donc venus ici aujourd'hui pour dramatiser une condition honteuse. Dans un sens, nous sommes venus à la capitale de notre pays pour toucher ce qui nous est dû. Quand les architectes de notre république ont écrit les mots magnifiques de la Constitution et de la Déclaration d'Indépendance, ils ont signé un billet à ordre, dont tous les Américains devaient hériter. Ce billet était une promesse qu'à tous les hommes, oui, les hommes noirs aussi bien que les hommes blancs, seraient garantis les droits inaliénables de vie, de liberté, et de poursuite du bonheur.
-Martin L.King-







 

Martin Luther King Jr., né à Atlanta le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, est un pasteur baptiste afro-américain, militant non-violent pour le mouvement des droits civiques aux États-Unis des Noirs américains, pour la paix et contre la pauvreté.


Guide artistique

Il existe différentes formes de communication avec les Esprits comme l'écriture automatique, inspirée, oui-ja, spiritisme, clairaudiances médiumniques, la médiumnité guérissante, l'incorporation ( l'esprit se manifeste au travers d'un médium.

Il existe aussi d'autres moyens de communication, qui, à travers les poètes, les écrivains, les peintres, les inventeurs, les musiciens, donnent des textes sublimes, des musiques profondes, des œuvres étonnantes particulièrement riches en émotions et en réflexion. Véritable traducteur de la pensée des Esprits, ces auteurs et artistes nous ont laissé des œuvres magnifiques, intelligentes et ces créateurs de génie ont su aussi souvent s'engager sans avoir été toujours compris, pour une société différente et plus juste. A travers eux, des Esprits supérieurs tentent d'inspirer l'humanité pour des lendemains meilleurs à travers des personnages hors norme.
En ce sens, la médiumnité remplit son histoire à travers ces génies qui avaient une sensibilité et des sens psychiques très développés et recevaient des inspirations d'entités peuplant ce monde immatériel qu'est l'au delà.
Si un esprit peut se manifester en apparaissant en faisant bouger des objets, pourquoi ne pourrait il pas insuffler une idée à des individus sensibles, qui quel que soit l'art reçoivent l’inspiration quand leurs idées abondent, se suivent, s’enchaînent d'elles-mêmes, dans une impulsion involontaire presque fébrile.



L'INSPIRATION CRÉATRICE

Le mot inspiration désigne le plus souvent un souffle intérieur qui s'apparente au souffle divin de la tradition, en ce qu'il est reçu spontané mais qui s'en distingue parce qu'il est naturel.
Si naturel que nous paraisse cet état, des personnages ont le sentiment d'être habités et secourus par un autre plus grand qu'eux qui les fait agir mieux qu'ils auraient pu le faire seuls.
L'inspiration provoque l'extase intellectuelle qui permet la communication avec l'au delà.
Elle se manifeste différemment selon la nature des humains qui les reçoivent, une nature résultant de leurs vies antérieures, de leur développement en intelligence et en sensibilité. Cette inspiration se présente comme la synthèse de l'oeuvre définitive, elle est grossièrement une crise, un état aigu ; elle est aussi spontanée, dépourvue de préparation et dénuée d'effort.

 

 

 

Socrate, disait que "Dieu" s'exprimait à travers lui "car tous les poètes épiques disent dans tous leurs poèmes, non en vertu d'un art, mais parce qu'ils sont inspirés et possédés, et il en est de même pour les beaux poètes lyriques... Les beaux poèmes n'ont pas un caractère humain et ne sont pas l'oeuvre des hommes ; les poètes ne sont que des interprètes des Dieux, quand ils sont possédés quelle que soit la divinité qui possède chacun d'eux" 

Socrate qui restait debout immobile, de longues les yeux fixés sur un même point, dans un état presque de catalepsie, semblait en lien avec les Esprits avec son guide, son daïmon, disait-il. Ceux qui l'approchaient étaient troublés par ces phénomènes proches de ceux des chamans.


 

 

Platon : son "inspiration est un état de conscience particulier dans lequel se trouve mis entre parenthèses la petite personne au profit d'une puissance qui la dépasse.... le poète et le prophète, pour recevoir l'inspiration, doivent entrer dans un état supérieur où leur horizon intellectuel est élargi et illuminé dans une lumière plus haute. Ce ne sont pas les voyants, les prophètes, ou les poètes qui parle, mais c'est Dieu qui parle en eux"

 





L'inspiration est donc le souffle créateur qui anime l'écrivain, l'artiste, le poète. Souvent ces hommes, sont originaux, créateurs, novateurs, mal compris, et parfois considérés comme malade pris de folies.
Ils ont traduits les cris de l'humanité en demande de justice et de liberté.

 

 





 

 

 

 

Benn Rabinowicz, peintre russe.
Troublé par les événements politiques en Europe, durant deux mois en 1939, il créa soixante douze dessins prémonitoires et annonciateurs de l'horreur et de la barbarie qui allaient s'abattre sur l’Europe, au crayon blanc sur papier noir
"Des visions d'horreur surgirent jour et nuit, une force surnaturelle s'emparait par moment de ma main et me harcelait sans répit jusqu'à ce que j'exprime totalement ma vision sur papier. Jamais je n'ai dessiné ainsi"
Ces dessins ont été exposés à l'Unesco à Paris.










L'INSPIRATION EN MUSIQUE


Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

"Les pensées me viennent en foule et le plus aisément du monde. D'où et comment m'arrivent-elles ? Je n'en sais rien et je n'y suis pour rien. Une fois que je tiens mon air, un autre vient s'ajouter au premier, suivant les besoins de la composition totale avec contrepoint, jeux de divers instruments. "

Mozart pouvait composer un nouveau morceau, tandis qu'il en écrivait un autre déjà composé dans sa tête.

Proches des Esprits, il n'appréhendait pas sa fin imminente.

Jusqu'au terme de son existence, Mozart reçut u plus profond de lui cette inspiration si forte. Juste avant de mourir, il dit à ses amis : "Ecoutez, j'entends de la musique !". Mozart, dans une grande sérénité, continua à percevoir les harmonies, pour son Requiem jusqu'aux portes de l'au-delà.

 

 

 

 

Richard Wagner (1813-1883) 

 

 

 

 

A quelqu'un qui lui demandait comment il ressentait son inspiration il répondit : " J'ai certaines visions dans un état proche de la transe, qui est indispensable pour chaque véritable effort créateur. Je me sens uni avec cette force vibrante, elle est omnisciente et je peux y puiser à la mesure de mes propres possibilités"

 

 

 

 

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

 

 

 

Haendel, d'une santé chancelante, ruiné, en proie au doute et au désespoir, reçut un manuscrit du pète Jennens intitulé Le Messie. A sa lecture, les mots résonnèrent en lui, Dieu ne l'avait pas abandonné. Haendel entendait ce texte transposé en musique, en notes chancelantes, frémissantes, vibrantes, éclatantes et en vingt et un jours seulement, buvant et mangeant à peine, dans une folle inspiration qui inquiétait son entourage, il composa le Messie.

 

 

Hector Berlioz ( 1803-1869)

 


En 1964, Berlioz à l'âge de 20 ans écrivit les partitions de La Messe Solennelle puis son Requiem, " Dans l'incapacité d'écrire assez vite, j'avais adopté des signes sténographiques. J'ai écrit cet ouvrage avec une grande rapidité".

Il créa La symphonie fantastique à 26 ans, la désignant comme l"idée fixe" ayant pris possession de son esprit " La symphonie, c'est le rêve éveillé, c'est tout ce qui se passe dans l'âme humaine".

 

 

 

Franz Shubert ( 1797- 1828)

 

 


Quiconque connait cet opus Gebet, D 815 et en reconnait sa dimension qui n'est pas petite, sera sans aucun doute étonné par la vérité du fait que Shubert a écrit cette oeuvre en 10 heures à peine. En juillet 1826, c'était dans le tumulte des conversations et des rires de ses amis dans une auberge; qu'il feuilletait un livre ouvert. Il s'écria : " Il me vient une jolie mélodie, si j'avais du papier réglé ! ".

Un camarade avisa une note laissée par un consommateur, traça des portées au dos et ce fut au milieu d'un joyeux capharnaüm qu'il composa la Sérénade.

 

 

 

Ludwig van Beethoven ( 1770 - 1827 )

 

 

 

Beethoven aussi se savait inspiré " Croyez-vous que je pense à un sacré violon quand l'Esprit me parle et que j'écris ce qu'il me dicte ?"

 Ce génie malgré sa surdité nous laisse des œuvres magnifiques, Missa solmnis, la messe pour l'humanité pour célébrer la fraternité de tous les hommes, une oeuvre énigmatique où Dieu et le divin, l'homme et l'humanité, le ciel et la terre ne font plus qu'un.

 

 

 

 

L'INSPIRATION DE L’ÉCRIVAIN

 

Voici quelques écrivains inspirés comme Lamartine, Goethe, V. Hugo, Shiller, qui ont été parfois des ardents défenseurs, comme Hugo, de la communication possible entre les vivants et les morts. L'au-delà fécondait leur génie et leur conscience.

 

 

 

Alphonse de Lamartine (1790-1869)

 

 

 


Dans les méditations poétiques, la mort de Socrate est une ode à l'esprit inspirateur. Lamartine parle de "ce génie inconnu qui lui inspira la sagesse et du monde futur découvrir ses lois"

 

"Vous le savez, amis ; souvent, dés ma jeunesse, 

                                                   Un génie inconnu m'inspira la sagesse,

                    Et du monde futur me découvrit ses lois.                   Cet invisible ami jamais ne m'abandonne,                   Toujours de son accent mon oreille résonne,                   Et sa voix dans ma voix parle seule aujourd'hui,                  Amis, écoutez donc ! Ce n'est plus moi, c'est lui."

 

 

Johann Christoph Friedrich von Schiller (1759-1805)

 

 

 

Dramaturge allemand, cet ami de Goethe épris l'idéal et de liberté, a déclaré que ses plus belles pensées n'étaient pas de sa propre création ; elles lui venaient si rapidement et avec une telle force, qu'il avait de la difficulté à les saisir assez vite pour les transcrire.

Pour Schiller, par ses écrits, il s'agissait de conduire l'auditoire hors des limites de la vie quotidienne, vers les grand sujets" qui poussent les hommes à se développer conformément à leurs grands objectifs dont celui de la liberté. Schiller visait à montrer comment l'art peut aider l’homme à atteindre cette harmonie intérieure.

 

 

 

L'oeuvre de la personnalité d'Henri Heine (1797 - 1856)

 

 


Célèbre écrivain allemand du XIXe siècle, poète admiré, journaliste, historien des idées, Heine a longtemps suscité des discussions passionnées.

Ses ouvrages furent brûlés par les nazis en 1933. 

"Lorsque j'écrivais j'entendais au dessus ma tête un bruissement d'ailes. J'écrivais sans interruption et sans aucune rature".

Passionnément épris de vérité et de liberté, il dénonçait de ses sarcasmes les travers de son époque. Tout ce que la société renfermait en son sein de contrastes poignants, de folies et d'idées bornées, se retrouve dans ses œuvres éclairées d'une lumière crue et implacable. Malgré les souffrances terribles que lui occasionnait sa maladie incurable de la moelle épinière, il continua de lire, de recevoir  et de dicter ses pensées.

 

 

Victor Hugo ( 1802-1885)

 

 

 

 

Il n'était pas médium qui faisait danser le guéridon de Jersey ; c'est son fils Charles qui permettait  au poète de converser avec l'au-delà mais les idées d'Hugo, son engagement, ses combats firent de lui un homme missionné véritablement inspiré pour éclairer une humanité ayant perdu le sens de la fraternité.

"L'inspiration la plus inattendue, la plus spontanée, n’existe que dans celui qui cherche et qui est en éveil"

 

 

 

Alfred de Musset (1810 - 1857)

 

 

 

"l'enfant terrible" du romantisme était soumis ayux influences les plus diverses qu'il remarquait lui même. "deux esprits se sont emparés de moi" (Georges Sand, elle et lui)

Le poète entrait en transe, il fut à la fois un poète inspiré et un médium voyant et auditif.

"Voilà bien des années que j'entends des voies et que j'ai des visions [...] il me semble aux heures d où cette communion s'opère, que mon esprit se détache de mon corps pour répondre à la voix des esprits qui me parle"

 

Sur sa tombe au cimetière du Père Lachaise, on peut lire : 

 

"Rappelle toi, quand sous la froide terre

Mon cœur brisé pour toujours dormira ;

Rappelle toi, quand la fleur solitaire

Sur mon tombeau doucement s'ouvrira.

Je ne te verrai plus ; mais mon âme immortelle

Reviendra prés de toi comme une sœur fidèle.

Ecoute dans la nuit,

Une voix qui gémit : 

Rappelle-toi.

 

 

 

Le génie de Goethe (1749-1832)

 

 

 

 

 Chez Goethe, le Faust est magistral : dans sa dernière version, il avait écrit un prologue qui pose la question obsédante du salut de l'âme. L'oeuvre est ainsi une parabole de l'humanité souffrante, tiraillée entre pensée et action. 

" Je courais à mon pupitre, sans prendre la peine de redresser la feuille de papier qui était de travers, et j'écrivais ma pièce de vers depuis le commencement jusqu'à la fin en biais, sans bouger. A cet effet, je saisissais de préférence un crayon qui se prête mieux à tracer des caractères, car il m'étais quelque fois  arrivé d'être réveillé de ma poésie somnambule par le cri ou le crachement de ma plume, de devenir distrait et d'étouffer à sa naissance une petite production "

 

 

 

Jean Cocteau (1889-1963)

 

 

 

 

 

Poète, graphiste et dessinateur, Cocteau, quant à lui, a souvent su répondre à cette invitation discrète du monde des Esprits : ce que l'on découvre dans plusieurs de ses écrits et romans quand à la présence des morts se fait subtilement ressentir. 

Dans une interview, Jean Cocteau parlait de son moi intérieur qui l'onspirait, de cette force créatrice qui pouvait parfois rester muette si lui-même en toute conscience cherchait à modifier son contenu.

 

 

 

 

LE RÔLE DES GUIDES

 

La liste ici est non exhaustive il y en a plusieurs au fil des siècles, j'ai répertorié ceux qui me paraissent les plus nobles, les plus convaincants et qui ont saisi l'histoire.

Le créateur peut se retrouver à la jonction des deux mondes ; il peut avoir une ouvre en tête, et tout à la fois être habité par une résonnance qui n'est plus la sienne, un sipplément de créativité provenant des éthers. Et c'est là que je rejoins le thème ici, de guide spirituel, c'est à dire l'esprit qui insuffle ce que j'appelle l'inspiration.

Pour l'artiste, cela peut être son propre guide ou même plusieurs guides qui l'accompagnent à sa propre quête.

Voici ce qui rejoint le terme de médium : des personnes capables de transcrire leurs idées ainsi que l'inspiration des esprits à ttravers des écrits, des poésies, de la musique, de la sculpture, de la peinture, toute forme d'art.

 

Un esprit un jour m'a appris ceci " si nous vous utilisons vous les humains c'est pour deux choses : transmettre notre amour pour vous ainsi que de continué notre passion dans l'au-delà. Ansi de continuer à vivre à travers l'Art ! "

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.