• Consultations sur RDV
  • Sans complaisance
  • A distance
  • A domicile

Texte psychographié : les animaux et l'au delà partie 6

Publié le 3 septembre 2022 à 08:45

La réincarnation est une loi naturelle : le minéral, le végétal, l’animal, l’humain se réincarnent.
Et oui, vous vous étonnez peut-être de savoir que votre belle planète après qu’elle explose dans
l’avenir, se réincarnera d’une certaine façon car la structure moléculaire qui composent ses
propriétés éthérées se rassembleront plus tard afin de recomposer une planète plus évoluée qu’elle ne fut dans le passé.
Concernant les animaux, ils se réincarnent collectivement, c’est-à-dire qu’il y a un groupe
d’esprits chargés de s’occuper de cela : ce sont des âmes groupées.
Les animaux ont tous une âme moins évoluée que l’âme humaine certes, mais une âme quand
même ; il y a autant de différence entre l’homme et Dieu qu’entre l’âme des animaux et celle
de l’homme.
Pour eux, vous représentez d’une certaine façon Dieu.
Ils n’ont pas conscience de leur Moi profond qui n’est pas suffisamment développé.
Il n’y a qu’au moment de l’incarnation dans l’humanité que la conscience profonde se développe
avec cette notion du bien et du mal.
Ce qui n’existe pas chez les animaux, entre les animaux, entre le cycle des incarnations chez les
animaux et chez l’Homme.
L’âme s’incarne pour une première fois dans le cycle humain sur une planète inférieure ou la
planète Terre.
Concernant les prières, elles ne sont pas d’une nécessité absolue pour les animaux alors que
l’Amour oui car ils ressentent les effluves qui se dégagent de l’Amour.
Dans l’au-delà, ils sont pris en charge, oublient souvent leur maître, s’ils en ont eu et ne manquent de rien.
Ils n’ont pas de libre arbitre donc pas de choix possible d’incarnation, tout est prévu, Dieu a tout
organisé une fois pour toute concernant le minéral, le végétal, l’animal et l’humain ainsi que
l’angélique.
Aimez-vous les uns les autres. Aimez votre planète. Aimez les animaux quels qu’ils soient !


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.